Retour

Moncton présente son monument commémoratif des trois policiers tués en 2014

Le monument commémoratif des trois agents de la GRC abattus le 4 juin 2014 à Moncton, au Nouveau-Brunswick, a été dévoilé samedi matin devant des centaines de résidents et de nombreux dignitaires.

Un texte de Nicolas Steinbach

Les gendarmes Dave Ross, Douglas Larche et Fabrice Gevaudan sont désormais immortalisés grandeur nature par ces trois statues de bronze. Le monument commémoratif a été dévoilé dans un lieu appelé Jardin de l'honneur tout à côté de la rivière Petitcodiac. Plus de 500 personnes étaient présentes, dont les épouses des agents décédés.

« Je suis très contente avec le processus [...] Tout le monde travaille très fort avec leur coeur », souligne Rachel Ross, épouse de Dave Ross.

Les épouses des trois agents décédés étaient accompagnées de leurs enfants et d'autres membres de leur famille. Elles accueillent favorablement le monument. Ces statues sont d'une certaine façon un peu les leurs puisqu'elles ont participé à leur conception.

« Doug adorait courir. On a mis les empreintes de ses espadrilles, les médailles de ses courses et les souliers de ballet de nos filles. J'ai trois filles. Doug adorait voir ses filles danser. Donc, c'est bien que ce soit tous ensemble », explique Nadine Larche.

Les trois agents ont perdu la vie le 4 juin 2014, il y a deux ans, abattus par Justin Bourque, 24 ans. La fusillade de Moncton demeure l'une des plus meurtrières visant des agents de la GRC.

Les gens ont chaudement applaudi le commandant de la GRC au Nouveau-Brunswick, Roger Brown, qui prend sa retraite le jour même.

Des amis de la famille de Fabrice Gevaudan étaient présents. « C'est mémorable et c'est un événement à ne jamais oublier [...] Les visages sont tellement réels », affirme Gisèle Poirier.

« Je crois que ça va être un lieu de recueillement pour faire réfléchir les gens à ce que la violence cause et à ce que ça brise dans une communauté, mais à ce que ça fait comme rapprochement également », ajoute Céline Maillet.

Le monument va permettre à la communauté et aux veuves de se recueillir. « Ça va être une place où venir pour visiter Doug quand je vais vouloir parler, peut-être », indique Nadine Larche.

La cérémonie a aussi été l'occasion de rappeler la grande solidarité des résidents de Moncton, qui dans les jours qui ont suivi la fusillade se sont rassemblés et ont témoigné de leur reconnaissance envers les forces de l'ordre et de leur résilience.

Notre dossier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine