Retour

Montréal met en demeure l'Église de scientologie

L'Église de scientologie de Montréal ne paye pas ses taxes municipales. Les retards s'accumulent à tel point que la Ville menace maintenant de saisir et de vendre son immeuble au centre-ville, a appris Radio-Canada.

Un texte de Gaétan Pouliot

L'Église de scientologie doit près de 90 000 $ à la Ville de Montréal en taxes foncières non payées pour l'édifice historique qu'elle possède dans le Quartier des spectacles, rue Sainte-Catherine.

L'édifice La Patrie, qui appartient à l'organisation controversée depuis 2007, est aujourd'hui laissé à l'abandon. Les scientologues montréalais avaient pourtant d'importants projets de rénovation pour ce bâtiment, qui ne se sont toujours pas concrétisés.

La semaine dernière, Montréal a mis en demeure l'Église de scientologie, lui demandant de payer 39 855 $ pour des dettes datant de 2015, indique Gonzalo Nunez, du service des communications de la Ville. Si la note n'est pas réglée dans les prochains mois, l'immeuble sera mis en vente aux enchères en novembre.

À la suite de cet avertissement, l'Église a fait un versement de 14 000 $.

De plus, selon des documents municipaux obtenus par Radio-Canada, l'Église de scientologie n'a pas payé ses taxes municipales dues pour le 1er mars. Montant réclamé cette fois par la Ville : 62 350 $.

Au total, elle doit donc un peu plus de 88 000 $ à la Ville de Montréal. Une autre facture de quelque 60 000 $ doit aussi être payée d'ici juin.

Puisque l'immeuble évalué à 3,4 millions de dollars est inoccupé, l'organisation ne peut pas profiter de l'exemption de taxes foncières prévues pour les lieux de cultes, comme les églises et les mosquées.

Le même scénario s'était produit l'an dernier. Et l'Église de scientologie avait finalement payé en fin d'année, évitant la mise en vente de l'immeuble.

Cette dernière n'est pas la seule à agir de la sorte, précise M. Nunez. Les propriétaires d'immeuble ont jusqu'au matin de la mise aux enchères pour payer les sommes dues. L'année dernière, Montréal avait menacé de saisir « des centaines d'immeubles ». Le jour des enchères, seulement deux bâtiments ont cependant réellement été mis en vente.

Contacté par Radio-Canada, le porte-parole de l'Église de scientologie de Montréal, Jean Larivière, a refusé de répondre à nos questions.

Organisation idéale

L'Église de scientologie a déjà des locaux sur la rue Papineau, dans l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal. Mais elle veut que son immeuble au centre-ville, construit en 1905, devienne le nouveau symbole de la scientologie dans la région métropolitaine.

Elle compte y construire son « organisation idéale », c'est-à-dire un temple plus attrayant et moderne, correspondant à ses nouvelles normes.

Les lieux auraient une superficie beaucoup plus importante que les locaux actuels.

Des collectes de fonds ont eu lieu auprès de la communauté scientologue, mais cela ne semble pas suffisant. En 2010, le porte-parole Jean Larivière évaluait le coût des rénovations à 10 millions de dollars.

Au cours des dernières années, l'Église de scientologie a ouvert des « organisations idéales » dans de nombreuses villes du monde, dont Québec (2010) et Cambridge, en Ontario (2013).

Le dernier temple à avoir ouvert ses portes est celui d'Atlanta, au début du mois. Outre Montréal, l'Église de scientologie ambitionne aussi d'ouvrir de nouveaux lieux de cultes à Toronto, Vancouver, Ottawa, Edmonton et Winnipeg.

Organisation controversée

L'Église de scientologie est une organisation controversée qui fait l'objet de nombreuses critiques, notamment de la part d'anciens membres. Certains l'accusent d'endoctriner ses membres et de leur soutirer de l'argent en leur vendant des livres et des formations.

Radio-Canada a par ailleurs révélé en 2014 qu'un centre de désintoxication affilié à l'Église, Narconon Trois-Rivières, avait soumis des patients à des pratiques humiliantes et à de l'isolement forcé, tout en les exploitant financièrement.

Narconon Trois-Rivières avait été fermé par les autorités en 2012. Malgré cet épisode, l'Église de scientologie a tenté, sans succès, d'ouvrir un nouveau centre pour toxicomanes en Ontario l'année dernière.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine