Retour

Moody's déboursera 864 M$ pour son rôle dans la crise financière

L'agence de notation américaine Moody's payera 864 millions de dollars américains pour mettre fin aux poursuites dues à son rôle dans la crise économique de 2008, a annoncé le département américain de la justice vendredi.

Une entente a été signée entre Moody's Investors services, Moody's Analytics et le siège social de Moody's Corporation avec 21 États ainsi que le département américain de la justice.

Cet accord, qui survient à la suite d'une enquête qui a duré plusieurs années, « comprend non seulement une amende significative et l'admission des faits, mais aussi l'engagement par Moody's de se conformer à de nouvelles mesures pour s'assurer dorénavant de l'intégrité de ses notations financières », a indiqué le secrétaire à la Justice des États-Unis, Bill Baer, par voie de communiqué. 

La société américaine était accusée d'avoir erronément coté des titres immobiliers, contribuant ainsi à la crise financière de 2008. Les titres reposaient sur des crédits immobiliers à haut risque.

Une autre agence de notation américaine, Standard and Poor's, avait par ailleurs accepté de verser 1,37 milliard de dollars américains en 2015. Il lui a été reproché d'avoir induit en erreur les investisseurs sur la qualité des prêts hypothécaires à risque.

La commission d'enquête sur la crise financière avait par ailleurs déclaré en janvier 2011 que les agences de notation avaient été des « rouages essentiels » de la catastrophe financière.

Les principales grandes firmes de notation sont Standard Poor's, Moody's et Fitch. Selon Bloomberg News, ces trois agences contrôlent le marché de la notation de crédit à 96 %.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine