Retour

Moscou rejette l'idée d'un tribunal de l'ONU sur l’écrasement du MH17

« Prématurée et contre-productive » : c'est en ces termes que le président russe, Vladimir Poutine, a qualifié l'idée d'un tribunal international mandaté par l'ONU pour faire la lumière sur l'écrasement d'un Boeing 777 de la Malaysia Airlines en Ukraine, il y a un an.

Les 298 passagers ont été tués le 17 juillet 2014 par un tir de missile au-dessus de l'Est ukrainien, dans une zone contrôlée par les rebelles prorusses.

Plusieurs pays, dont les Pays-Bas et la Malaisie, ont affirmé mercredi qu'il fallait poursuivre les responsables de la tragédie en mettant en place un tribunal international. 

Une proposition que rejette Moscou. Le Kremlin a publié jeudi un communiqué dans lequel il indique que Vladimir Poutine s'est entretenu avec son homologue néerlandais et qu'il lui « a expliqué en détail la position russe concernant l'initiative prématurée et contre-productive de plusieurs pays, dont les Pays-Bas ».

Le président Poutine affirme qu'il faut d'abord « terminer l'enquête internationale, qui doit être minutieuse et objective, indépendante et impartiale », ajoute le même communiqué.

Selon le réseau CNN, le rapport final sur la tragédie, qui sera déposé en octobre, confirme clairement que l'appareil a été abattu par un missile tiré par les rebelles séparatistes prorusses.

Moscou a toujours nié son implication dans l'écrasement, et a montré du doigt les militaires ukrainiens.

Au premier anniversaire de la catastrophe, vendredi, les enquêteurs russes de l'agence fédérale de l'aviation Rosaviatsia feront connaître leurs propres conclusions sur l'écrasement de l'appareil malaisien. 

Peu après la catastrophe aérienne, le Conseil de sécurité des Nations unies avait adopté une résolution demandant que les responsables « rendent des comptes ». La résolution exigeait également une coopération de tous les États pour en établir les causes.

L'Ukraine et les Occidentaux soupçonnent les séparatistes prorusses d'avoir utilisé un missile sol-air BUK, fourni par la Russie, pour abattre l'appareil civil.

 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine