Retour

Mulcair interrompu par des opposants au projet Énergie Est

Des manifestants opposés à un projet de pipeline qui transporterait du pétrole brut d'ouest en est du pays se sont fait entendre, lundi, au cours d'un événement où le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, faisait la promotion de son autobiographie, à Toronto.

Alors que M. Mulcair venait de terminer la lecture d'extraits de la version anglaise de l'ouvrage, trois personnes se sont approchées du podium et ont scandé, en anglais, « Arrêtez Énergie Est ».

Un homme a demandé à M. Mulcair s'il allait dire non à ce projet de pipeline, s'il s'avérait qu'Énergie Est était contraire aux principes de la lutte contre les changements climatiques. « Bien sûr que nous le ferons, a répondu le chef du NPD. C'est pourquoi nous voulons un nouveau système pour être certains de tenir compte des changements climatiques chaque fois que nous analysons un projet. »

Un peu plus tard, en point de presse à Montréal, le chef du NPD a précisé que ce nouveau processus d'évaluation environnementale tiendrait compte des obligations internationales du Canada en matière d'émissions de gaz à effet de serre.

La semaine dernière, le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, a accusé Thomas Mulcair de tenir un double discours sur le projet Énergie Est, selon la langue officielle utilisée, une attaque reprise par le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, au cours du débat de jeudi dernier. Toutefois, une vérification faite par Radio-Canada a démontré que le chef du NPD a toujours affirmé qu'un appui à Énergie Est se ferait sous réserve d'une analyse environnementale complète.

Plus d'articles

Commentaires