Retour

Mulcair promet de l'aide pour CBC/Radio-Canada et pour les artistes canadiens

Le Nouveau Parti démocratique promet de rétablir la part du budget de CBC/Radio-Canada retranchée par les conservateurs de Stephen Harper.

C'est ce que le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a annoncé, lundi, lors d'une conférence de presse à Toronto. M. Mulcair a confirmé que le NPD augmenterait à terme le financement du diffuseur public de 115 millions de dollars.

Selon le cadre financier néo-démocrate, l'augmentation du financement serait de 100 millions de dollars pour l'année 2016-2017, puis atteindrait 115 millions à compter de la deuxième année d'un éventuel mandat.

En présentant ce réinvestissement, Thomas Mulcair s'est attaqué à la fois aux bilans conservateur et libéral.

Le chef du NPD a rappelé que les libéraux avaient pour leur part coupé 414 millions de dollars dans le budget de CBC/Radio-Canada, estimant qu'on pouvait douter de la promesse du chef libéral actuel de bonifier le financement de Radio-Canada de 150 millions de dollars par année.

« Justin Trudeau a aussi voté pour les budgets de Stephen Harper, a souligné M. Mulcair. Son bilan est clair : on ne peut pas lui faire confiance. »

Mulcair se pose en défenseur des artistes

Reprenant le slogan néo-démocrate de 2011, « Travaillons ensemble », Thomas Mulcair a promis d'autres mesures pour aider les artistes canadiens.

Le NPD promet 60 millions de dollars de plus pour Téléfilm Canada et l'Office national du film.

Tout comme le diffuseur public, ces deux organisations avaient, en 2012, vu leurs budgets fondre de 10 % sur une période de trois ans, ce qui équivalait respectivement  à une somme totale de 10,6 millions et de 6,7 millions.


Pour consulter notre graphique sur l'évolution du financement fédéral dans la culture sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les néo-démocrates veulent également faciliter l'accès aux subventions du Conseil des arts du Canada, de même que permettre aux artistes d'étaler leurs revenus pour réduire leur fardeau fiscal.

« Le virage numérique est un virage obligé », a en outre noté Thomas Mulcair, promettant d'investir 10 millions de dollars dans un fonds pour la création de contenus numériques « neufs et novateurs » dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération.

Enfin, le NPD promet d'ajouter des postes d'attachés culturels dans les ambassades canadiennes.

Faisant un lien avec ses réserves sur le Partenariat transpacifique annoncé lundi matin, Thomas Mulcair a affirmé qu'il s'assurerait que le secteur des arts et de la culture soit protégés s'il avait à négocier un tel accord de libre-échange.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine