Retour

Négociations difficiles sur le climat à Ottawa entre les premiers ministres

Malgré des signaux positifs ces derniers jours, les négociations autour d'une entente pancanadienne sur le climat aujourd'hui à Ottawa s'annoncent difficiles. Le premier ministre de la Saskatchewan a d'entrée de jeu fait part de son intention de ne pas lui donner son appui.

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Brad Wall s'est présenté à Ottawa bien préparé.

Il était à peine huit heures lorsque le premier ministre de la Saskatchewan a annoncé qu'il n'entendait pas signer une entente sur le climat aujourd'hui.

En plus de sa déclaration devant les journalistes, le chef du gouvernement saskatchewanais a diffusé une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il répétait le même message.

Selon Brad Wall, il n'y a pas d'études d'impact économique qui ont été rendues publiques sur la tarification du carbone qu'Ottawa veut imposer à l'échelle du pays d'ici 2018.

Nous nous sommes précipités [...] sans une étude d'impact qui nous permettrait de regarder les Canadiens dans les yeux et de leur dire quel effet cela aura sur leur emploi s'ils travaillent en agriculture, dans les mines ou dans le secteur énergétique.

Brad Wall, premier ministre de la Saskatchewan

Pour appuyer ses propos, Brad Wall avait en main une note interne du ministère fédéral des Finances obtenue par le biais de la Loi d'accès à l'information. On peut entre autres y lire qu'une taxe ferait augmenter les prix « de la plupart des biens qui dépendent d'une économie basée sur le carbone ».

Les premières ministres Christy Clark, de la Colombie-Britannique, Kathleen Wynne, de l'Ontario, et Rachel Notley, de l'Alberta, se sont par contre toutes montrées plutôt optimistes quant à la possibilité de conclure une stratégie nationale de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Mme Clark formule tout de même certaines critiques. Elle tient notamment à ce qu'on se penche sur une question d'équité entre le système britanno-colombien de taxe sur le carbone et les systèmes québécois et ontariens de plafonnement et d'échanges de droits d'émission de gaz à effet de serre.

Encore et toujours Trump

Depuis son élection, il y a un mois, le futur président des États-Unis et les politiques que défendra son administration sont au coeur de bien des questions.

Brad Wall n'a pas manqué de le souligner ce matin, expliquant que dans le contexte de l'élection américaine, une taxe sur le carbone nuirait à la compétitivité canadienne.

Moins critique sur la tarification du carbone, Christy Clark, dont la province dispose déjà d'une taxe, croit aussi que l'arrivée du prochain locataire de la Maison-Blanche doit être prise au sérieux.

Cette ère au cours de laquelle nous croyons que nous pouvions simplement augmenter la taille des gouvernements et augmenter les taxes tout en demeurant compétitifs a disparu le jour de l'élection de Donald Trump.

Christy Clark, première ministre de la Colombie-Britannique

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, reconnaît qu'il faut tenir compte du changement d'administration à Washington, mais évoque plutôt une occasion à saisir.

Si jamais les États-Unis, dans quatre ans ou dans huit ans, commencent vraiment à agir sur les changements climatiques, il vont regarder des pays comme le nôtre et ils vont acheter les choses qu'on a développées en termes d'innovations vertes.

Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Discussions sur la santé

En plus de l'environnement, les premiers ministres du Canada, des provinces et des Territoires vont discuter de santé au cours d'un souper.

Les gouvernements provinciaux et territoriaux ont fait part de leur frustration par rapport à la volonté du gouvernement fédéral de diminuer l'augmentation des transferts en santé.

Actuellement à 6%, cette augmentation doit passer à 3 % l'année prochaine. Le gouvernement Trudeau a prévu un montant supplémentaire de 3 milliards de dollars destiné aux soins à domicile.

Plusieurs premiers ministres ont convenu devant les journalistes qu'il y avait peu de chances de parvenir à une entente sur la santé aujourd'hui.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine