Retour

« Nous poursuivrons le dialogue », dit la famille de Colten Boushie

Plusieurs membres de la famille de Colten Boushie se sont adressés à la presse pour demander une justice plus transparente, au lendemain d'une rencontre privée avec le premier ministre Justin Trudeau. La famille Boushie a réitéré sa demande pour que le processus judiciaire soit mieux adapté à la réalité des Autochtones.

Si le premier ministre Trudeau s'est engagé à travailler avec la famille de Colten Boushie « pour améliorer notre système », celle-ci s’attend maintenant à ce que les actions suivent rapidement.

Les attentes de la famille Boushie sont claires. Pour rétablir la confiance, elle soutient que le système de justice doit devenir totalement transparent et le processus judiciaire plus juste. La sélection des jurés doit être modifiée pour représenter les communautés desservies.

Les membres du clan souhaitent aussi se servir de la tragédie qui les a touchés en plein coeur pour instaurer une longue conversation avec les Canadiens. Selon eux, il faut sensibiliser la population aux injustices vécues par les Autochtones et éradiquer le racisme systémique.

Les lois doivent changer, a tenu à préciser Alvin Baptiste, et les Autochtones doivent être inclus dans les changements à venir, particulièrement si cela les concerne, a renchéri Jane Tootoosis, la cousine de Colten Boushie.

La famille se réjouit du soutien de nombreux Canadiens à travers le pays et compte poursuivre le dialogue, pas seulement auprès des instances politiques, mais également dans les salles de classe, au travail, dans les cafés ou autour de la table du souper. Le changement doit aussi venir des gens, souligne Jane Tootoosis.

« Cela ne s’arrêtera pas tant que des changements n'auront pas été apportés pour le mieux », a déclaré Debbie Baptiste, la mère de Colten Boushie, en rappelant que les gens doivent réfléchir avant de se lancer des insultes racistes.

Jusqu’à présent, la famille a rencontré, outre le premier ministre canadien, plusieurs membres du Parlement, dont les ministres des Services aux Autochtones et de la Justice, Jane Philpott et Jody Wilson-Raybould.

Elle a aussi discuté avec le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Ralph Goodale, et le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh. D’autres rencontres avec des parlementaires doivent avoir lieu d’ici la fin de la journée mercredi.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le secret derrière les trop longues douches de ce jeune homme...





Rabais de la semaine