Juin 2015 remporte la palme des températures mondiales les plus élevées depuis que l'on enregistre ce type de données, a indiqué lundi la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

L'agence américaine, responsable de l'étude de l'océan et de l'atmosphère, a précisé dans un communiqué que la température moyenne enregistrée le mois dernier sur la surface terrestre et sur celle des océans a été 0,88 degré Celsius au-dessus de la moyenne au 20e siècle. Le précédent record était survenu l'an dernier.

Pris ensemble, les six premiers mois de l'année ont également été marqués par des températures records, dépassant de 0,85 degré la moyenne du 20e siècle, ajoute la NOAA.

Seule une poignée de régions du globe, dont certaines régions du Québec et des provinces maritimes, ont connu des températures plus froides.

L'an dernier avait déjà été le plus chaud jamais enregistré depuis que la NOAA a commencé à récolter des données météorologiques, il y a 135 ans.

Fonte des glaces

En juin, l'étendue des glaces arctiques se chiffrait par ailleurs à 906 495 kilomètres carrés, une superficie de 7,7 % inférieure à la moyenne enregistrée pour la période 1981-2015.

Ce chiffre se classe au troisième rang des superficies de glaces arctiques les plus faibles pour un mois de juin depuis 1979, année qui a marqué le début des observations par satellite.

Les gaz à effet de serre qui sont l'origine des changements climatiques ont atteint des concentrations record en 2014, indiquait un rapport international sur l'état du climat publié jeudi dernier par la NOAA.

Dans sa dernière synthèse des recherches mondiales, l'an dernier, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), concluait que la température des surfaces terrestre et océanique avait dans son ensemble crû de près de 1 degré Celsius depuis le début du 20e siècle. La hausse a même atteint 2,5 degrés Celsius dans certaines parties d'Afrique, d'Asie, d'Amérique du Nord et d'Amérique du Sud, ajoutait-il.

La prochaine conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP 21) se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine