Retour

Nouveaux risques d'inondations à l’horizon au Québec

Après un difficile épisode d'inondations à la mi-avril, les pluies abondantes ont fait sortir de leurs lits les rivières Saint-Maurice, Gatineau et des Outaouais, lundi, mettant plus d'une municipalité sur un pied d'alerte.

En Mauricie, le débit très élevé de la rivière Saint-Maurice préoccupe les autorités. L’eau a atteint des niveaux rarement vus, selon le maire de La Tuque, Normand Beaudoin.La route 155, qui longe la rivière Saint-Maurice et constitue le principal lien vers le Saguenay-Lac-Saint-Jean, est menacée par les niveaux très élevés. À certains endroits, « l’eau est presque au niveau de la route », s’inquiète M. Beaudoin, qui craint de devoir fermer l’accès aux automobilistes.La rivière a inondé des rues et certains terrains à Shawinigan, mais aucune évacuation n’a eu lieu pour l’heure. Le pire risque d’arriver mercredi, redoute le maire, Michel Angers. La fonte des dernières neiges, qui se déverseront plus au nord, dans la rivière Saint-Maurice, risque de faire augmenter le niveau de l’eau.D’autre part, le fleuve Saint-Laurent pose problème à Trois-Rivières, à Nicolet et à Bécancour, où les autorités ont commencé à distribuer des sacs de sable aux résidents.Évacuations à ManiwakiÀ Maniwaki, dans l'Outaouais, un foyer de soins pour personnes âgées a dû être évacué au cours de la journée. Les résidents ont été relocalisés vers d’autres centres communautaires et hôpitaux.Le niveau de la rivière Désert a augmenté après qu’Hydro-Québec eut procédé à l’ouverture du barrage Mercier. La municipalité s’attend à une hausse importante, pouvant atteindre jusqu’à 1,5 mètre d’ici demain matin.Deux écoles ont aussi renvoyé à la maison près de 700 élèves.Rigaud encore sur le qui-viveAlors que la municipalité de Rigaud peine à se remettre des dernières inondations, où 400 personnes avaient été évacuées, Environnement Canada annonce 60 mm de pluie d’ici mardi.Gonflée, la rivière Outaouais a débordé, infiltrant les sous-sols de plusieurs résidences. « On est un peu inquiets que ça recommence, l’eau monte constamment », explique Carole Mercier, qui raconte ne pas pouvoir dormir plus de deux heures, de peur de ne pouvoir agir à temps.

La crue des eaux a particulièrement affecté le secteur de la Pointe-Séguin, où une vingtaine de maisons sont menacées.

Le maire de Rigaud, Hans Gruenwald, recommande aux résidents de quitter leurs demeures, mais n’envisage pas de forcer les évacuations. La municipalité demande aux citoyens de ne pas défaire leurs sacs de sable. « On n’aura pas vraiment de répit », avertit Marie-Andrée Gagnon, directrice des communications à la Ville de Rigaud.

La pluie pourrait faire augmenter le niveau de l’eau jusqu’à vendredi.

Plus d'articles