Retour

Nouvelle atteinte à la liberté de la presse en Turquie

À Istanbul, jeudi, deux journalistes ont été condamnés à deux ans de prison chacun pour avoir reproduit, dans leur éditorial, le controversé dessin de Mahomet paru dans l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Une cour criminelle a condamné Ceyda Karan et Hikmet Cetinkaya, chroniqueurs de renom du journal Cumhuriyet, pour « incitation à la haine ». Elle les a par contre acquittés des accusations « d'insultes aux valeurs religieuses » qui pesaient contre eux.

L'avocat des journalistes entend faire appel de ces condamnations.

Le 14 janvier 2015, soit une semaine après l'attentat djihadiste perpétré contre le siège de Charlie Hebdo à Paris, Ceyda Karan et Hikmet Cetinkaya avaient publié deux versions réduites de la caricature illustrant le prophète Mahomet, la larme à l'œil et tenant une pancarte « Je suis Charlie ».

Une « grave provocation »

Le premier ministre turc Ahmet Davutoglu avait qualifié cette décision de Cumhuriyet de « grave provocation ». Le quotidien, l'un des plus anciens de Turquie et fervent défenseur de la laïcité, s'oppose au régime islamo-conservateur du président Erdogan.

Dans tout le monde musulman, et à l'instar de quatre autres publications internationales, Cumhuriyet avait été le seul journal à diffuser des extraits des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo.

La Turquie, à 99 % musulmane, est dirigée depuis 2002 par l'AKP, parti du président Ergogan. Lors d'une visite de ce dernier à Washington début avril, le président Barack Obama avait dénoncé le « chemin très inquiétant » qu'emprunte la Turquie en ce qui a trait à la liberté de la presse.

Dans un autre procès, le rédacteur en chef de Cumhuriyet, Can Dündar, et le chef de bureau à Ankara, Erdem Gül, sont accusés d'espionnage, de divulgation de secrets d'État et de tentative de coup d'État, ce pour quoi ils risquent la prison à vie. Le tout pour avoir diffusé, en 2014, un article et une vidéo sur des livraisons d'armes par les services secrets turcs à des rebelles islamistes en Syrie, ce que dément Ankara.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine