Retour

O. J. Simpson obtient sa libération conditionnelle

L'ancien joueur de football et acteur américain O. J. Simpson a obtenu sa libération conditionnelle, jeudi, après avoir passé près de neuf ans derrière les barreaux pour un vol commis dans un hôtel de Las Vegas.

Le célèbre sportif âgé de 70 ans retrouvera sa liberté le 1er octobre. Il avait été condamné à 33 ans de prison, en 2008, pour vol à main armée et agression armée pour avoir tenté de s'emparer de souvenirs sportifs dans une chambre d'hôtel de Las Vegas.

L'ex-vedette veut désormais s'établir en Floride.

Au bord des larmes, O. J. Simpson a témoigné par visioconférence depuis le centre correctionnel de Lovelock. Les quatre membres de la Commission des libérations conditionnelles de Carson City, au Nevada, ont décidé à l'unanimité de le remettre en liberté.

L'ancien joueur s'est alors levé et a applaudi. Il a remercié à plusieurs reprises les commissaires.

« J’ai fait mon temps, je voudrais simplement retourner auprès de ma famille et de mes amis, parce que j’ai de véritables amis », a déclaré M. Simpson lors de son témoignage devant la commission.

Il a réitéré qu'il s'était tenu loin de tout problème en prison, où il agit à titre d'entraîneur dans le gymnase, en plus de conseiller d'autres détenus.

O. J. Simpson a également affirmé regretter la tournure des événements, ajoutant qu'il souhaitait que rien ne se soit passé ce jour-là.

Il a assuré ne pas avoir de problème de consommation d'alcool ni de toute autre substance, même s'il avait bu le jour du crime.

Pas une menace pour la société

Les membres de la commission ont estimé que l'ex-footballeur avait respecté les règles, qu'il n'avait pas d'antécédents criminels et qu'il n'était pas une menace pour la société, selon les critères de la commission. Par ailleurs, O. J. Simpson a pu compter sur le soutien de l'une de ses filles et de l'une des victimes du vol à main armée, qui ont témoigné lors de cette audience.

« Nous voulons seulement qu'il revienne à la maison, nous le voulons vraiment. Je sais qu'il est vraiment humble par rapport à cette situation. Cela a été difficile pour nous, vraiment, sincèrement très difficile », a déclaré sa fille, Arnelle Simpson.

Comme lors du « procès du siècle » de 1995, plusieurs réseaux de télévision majeurs diffusaient en direct l'audience de jeudi.

Au terme de ce procès qui avait passionné les États-Unis, O. J. Simpson avait été acquitté du double meurtre de son ex-femme, Nicole Brown Simpson, et de l'ami de celle-ci, Ronald Goldman.

Sa responsabilité avait toutefois été reconnue devant une cour civile, en 1997, laquelle lui avait ordonné de verser 33,5 millions de dollars aux survivants, notamment à ses enfants et à la famille Goldman.

Ses avocats avaient fait valoir que sa condamnation à 33 ans de prison était disproportionnée par rapport à son crime, arguant qu'il avait en fait été puni pour le meurtre son ex-femme.

Le joueur étoile avait été intronisé au Temple de la renommée du football professionnel en 1985.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine