Dans une déclaration vidéo diffusée jeudi, le président américain Barack Obama confirme qu'il appuie son ex-secrétaire d'État Hillary Clinton en vue de l'élection présidentielle de novembre prochain.

« Je suis avec elle, je suis gonflé à bloc, et je suis impatient d'aller sur le terrain et de faire campagne avec Hillary », affirme le président dans cette vidéo, publiée quelques heures à peine après une rencontre avec le rival de cette dernière, Bernie Sanders.

« Je ne crois pas qu'il y ait jamais eu quelqu'un d'aussi qualifié pour occuper cette fonction », ajoute-t-il au sujet de celle qu'il a battue lors de la course à l'investiture démocrate en 2008.

« C'est une joie et un honneur que le président Obama et moi soyons devenus des amis au fil du temps, après avoir été des adversaires acharnés », a commenté Mme Clinton, qui a assuré sa victoire aux primaires démocrates cette semaine. Cet appui était très important pour moi, a-t-elle dit.

M. Obama et Mme Clinton devraient commencer à faire campagne ensemble la semaine prochaine à Green Bay, dans le Wisconsin.

En matinée, le président américain avait rencontré le sénateur du Vermont Bernie Sanders, qui refuse toujours de se déclarer vaincu et qui entend continuer de briguer les suffrages lors de la primaire du district de Columbia, la dernière de la course, mardi prochain.

Aucun des deux hommes n'avait commenté cette discussion, tenue à la Maison-Blanche. M. Sanders avait cependant assuré qu'il allait travailler avec Mme Clinton pour défaire le candidat républicain.

« Je suis impatient de la rencontrer prochainement pour voir comment nous pouvons travailler ensemble pour vaincre Donald Trump et créer un gouvernement qui nous représente tous », a-t-il affirmé. « Dans mon esprit, et dans celui d'une majorité d'Américains, Donald Trump serait clairement un désastre en tant que président ».

Plus tard en après-midi, un porte-parole de la Maison-Blanche a fait savoir que MM. Obama et Sanders avaient parlé des moyens d'assurer que le Parti démocrate soit « diversifié » et « inclusif ». Il a convenu que M. Sanders ne pouvait être surpris de l'appui offert par le président à Mme Clinton.

Dans une entrevue accordée mercredi soir à l'émission télévisée de fin de soirée de Jimmy Fallon, le président Obama s'était montré bienveillant à l'endroit de M. Sanders, qui a offert une opposition inattendue à Mme Clinton dans cette course à l'investiture démocrate.

« C'était une chose saine pour le Parti démocrate d'avoir des primaires disputées. Je crois que M. Sanders a amené énormément d'énergie et de nouvelles idées », a-t-il dit. « Il a poussé le parti, l'a mis au défi. Je crois que cela a fait d'Hillary une meilleure candidate. »

M. Sanders a rencontré jeudi après-midi le leader démocrate au Sénat, Harry Reid, et le vice-président Joe Biden.

Ces rencontres sont perçues comme des manoeuvres visant à obtenir le ralliement formel de M. Sanders à Mme Clinton, afin que le parti puisse présenter un front uni face à Donald Trump.

Depuis le début de la course à l'investiture, M. Sanders a récolté 12 millions des 27 millions de voix exprimés dans le camp démocrate. Les ténors du parti sont soucieux de ne pas se les aliéner en vue de la présidentielle.

D'autres appuis significatifs

D'autres figures politiques ont exprimé leur soutien à Hillary Clinton. La sénatrice de gauche Elizabeth Warren s'est publiquement ralliée à l'ex-secrétaire d'État. Certains médias américains affirment que le vice-président américain Joe Biden appuie également la candidature de Mme Clinton.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine