Retour

Obama promet d'envoyer des humains sur Mars d'ici 2030

Le président américain Barack Obama a annoncé mardi que les États-Unis « feront un pas de géant vers Mars » en envoyant des humains sur la planète rouge d'ici les 15 prochaines années.

Dans un texte d'opinion publié sur le site de CNN, le président précise que l'objectif est d'envoyer des humains sur Mars dans la décennie 2030 et de les faire revenir sur Terre en sécurité. Il se dit sûr que, dans un avenir rapproché, les humains pourront habiter Mars pendant de longues durées.

Afin d'y arriver, le gouvernement compte travailler avec divers partenaires privés, dit M. Obama. Après une décennie de compressions dans le programme spatial américain, Barak Obama avait, en avril 2010, mis au défi les Américains de rêver et d'entreprendre des projets qui permettront aux humains de repousser les frontières de l'espace.

Avec l'aide du privé 

Aujourd'hui, plus de 1000 entreprises à travers les États-Unis travaillent sur divers projets d'exploration spatiale, précise le président.

D'ici deux ans, certaines d'entre elles enverront notamment des astronautes sur la Station spatiale internationale (SSI). Certaines, comme SpaceX et Blue Origin, ont récemment présenté leur projet visant à construire des fusées pour réussir à atteindre Mars.

De plus, six sociétés, dont Boeing et Lockheed Martin, ont été sélectionnées cet été pour fabriquer des prototypes de modules d'habitation qui seraient installés dans des vaisseaux ou sur Mars. Ces entreprises recevront 65 millions de dollars dans les deux prochaines années.

Par ailleurs, l'Agence spatiale américaine développe présentement une fusée (Space Launch System) et une capsule pour de longs voyages (Orion). Le premier lancement de cette fusée (sans personne à bord) est prévu pour 2018, tandis qu'une mission habitée vers la Lune est prévue pour 2020.

Le trajet de 56 millions de kilomètres entre la Terre et Mars prendrait environ neuf mois et l'un des principaux défis logistiques sera de pouvoir transporter suffisamment de nourriture et d'eau pour ravitailler les astronautes pendant plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le président Obama n'a toutefois pas indiqué dans son texte d'opinion combien cette mission martienne coûterait et comment les États-Unis la financeraient. Il a précisé que pour arriver à envoyer des humains sur Mars, il faudra plusieurs années de patience, d'expérimentation et d'éducation.

Par contre, des experts affirment que cette annonce ne contient rien de nouveau et qu'elle sert simplement à recentrer l'attention sur cet objectif. D'ailleurs, Barack Obama doit participer cette semaine à la conférence White House Frontiers, qui rassemblera des scientifiques, des ingénieurs, des innovateurs et des étudiants qui « rêveront de nouvelles façons de repousser les frontières de la science. »

Former la génération Mars

Barack Obama souhaite depuis longtemps de mettre en oeuvre les projets qui enverront des hommes sur Mars. Son texte, intitulé « L'Amérique fera le pas de géant vers Mars », fait allusion à la phrase prononcée le 21 juillet 1969 par Neil Armstrong, à son arrivée sur la Lune : « Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité ». Un exploit qui est resté gravé dans la mémoire du président.

« La course vers l'espace que nous avons gagnée a non seulement contribué à des avancées technologiques et médicales importantes, mais a également inspiré une nouvelle génération de scientifiques et d'ingénieurs avec ce qu'il fallait pour assurer que l'Amérique soit à l'avant-garde », écrit le président.

Barack Obama souhaite maintenant que sa propre fascination et curiosité pour l'espace et la technologie inspire les jeunes, qu'il dénomme la « génération Mars », à écrire un important chapitre dans l'histoire des États-Unis dans l'espace.

Plus d'articles