Retour

Obama promet une lutte musclée sur tous les fronts contre l'État islamique

Le président américain, Barack Obama, s'est engagé à poursuivre la lutte contre le groupe armé État islamique « de façon musclée, sur tous les fronts », lors d'une conférence de presse pour faire le point sur les frappes aériennes en Syrie et en Irak.

Selon Barack Obama, l'organisation djihadiste n'a fait aucune percée dans ces deux pays depuis un an. 

La pression militaire exercée sur l'EI pousse cependant l'organisation à multiplier les attaques dans d'autres pays, notamment en France, en Turquie, a indiqué le président américain, en ajoutant que les États-Unis pourraient aussi être ciblés.

« La possibilité qu'un acteur solitaire ou qu'une petite cellule mène une attaque et tue des personnes est réelle », a-t-il dit.

Le président Obama affirme qu'en plus d'avoir perdu du terrain, le groupe djihadiste a été affaibli dernièrement par la mort de plusieurs dirigeants. 

Il a reconnu que la situation reste complexe et qu'elle ne pourra pas être réglée seulement par la voie militaire. Selon lui, il faudra aussi aider les communautés locales afin d'éviter une nouvelle percée du groupe armé État islamique dans les régions libérées du joug des djihadistes.

Les États-Unis ont récemment lancé une nouvelle offensive américaine contre l'EI en Libye.

Par ailleurs, Barack Obama exhorte la Russie à coopérer avec les États-Unis pour trouver une issue à la crise en Syrie. Il a vivement critiqué la Russie pour ses actions militaires dans ce pays, en appui au régime de Bachar Al-Assad.

« Il est temps que la Russie démontre son engagement à poursuivre ces objectifs », a-t-il soutenu, ajoutant qu'il n'était pas certain que les États-Unis puissent faire confiance à la Russie ou à Vladimir Poutine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine