Retour

« On est la proportionnelle incarnée! » dit le chef du Bloc québécois

Gilles Duceppe n'en démord pas : la présence du Bloc québécois est pertinente sur la scène fédérale en 2015. En entrevue avec Patrice Roy, il reconnaît également qu'il parle plus de souveraineté dans la présente campagne qu'en 2011.

« Moi, je dis aux gens : c'est quoi, fondamentalement, la démocratie? C'est élire des hommes et des femmes, on leur accorde notre confiance, qui parlent en notre nom, qui votent en notre nom », dit le chef du Bloc.

M. Duceppe souligne que le Nouveau Parti démocratique, le Parti libéral, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire veulent tous l'introduction d'une forme de proportionnelle dans le système électoral.

Si le chef du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau, a pu dans le passé sembler remettre en question l'utilité du Bloc, Gilles Duceppe affirme qu'il lui a dit clairement : « Oui, ça prend des députés souverainistes. »

« Si on veut se donner un pays, ça prend des souverainistes à Québec et ça prend aussi des souverainistes à Ottawa. Il faut être cohérent, quand on est souverainiste : si on veut un pays, votons pour des gens qui pensent comme nous », résume le chef du Bloc québécois.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine