De la course à la présidence des États-Unis à la crise des migrants, la semaine qui s'achève a été encore une fois particulièrement chargée sur la scène internationale.

Un récit en images de Jérôme Labbé

Cette semaine, le milliardaire Donald Trump a remporté la primaire de la Caroline du Sud et le caucus du Nevada. Avec 67 délégués, il domine jusqu'à maintenant l'investiture républicaine.

Photo : Reuters/Jim Young 

Marco Rubio, lui, tente de se frayer un chemin dans la course en se présentant comme une alternative modérée à Donald Trump et Ted Cruz. Le sénateur de la Floride a terminé deuxième en Caroline et au Nevada.

Photo : Reuters/Chris Keane 

Pendant ce temps, le secrétaire d'État John Kerry rivalisait de politesse, mardi, avec son homologue chinois Wang Yi, qu'il a rencontré à Washington.

Photo : Reuters/Yuri Gripas 

En bon diplomate, il lui a probablement offert ses vœux de bonne année, puisque la Chine fête ces jours-ci le début du Nouvel An lunaire. La tradition veut notamment qu'on en profite pour faire exploser des pétards, comme ici, à Taijiang, dans la province de Guizhou.

Photo : Reuters 

Les fêtes du Nouvel An chinois sont aussi l'occasion de défiler dans les rues à Yiwu, dans la province du Zhejiang, où des enfants, déguisés pour l'occasion, ont été aperçus jeudi en train de s'amuser avec leur téléphone cellulaire.

Photo : Reuters/China Daily 

Au Liban, par contre, les gens n'ont pas le cœur à la fête. Après quelques mois d'accalmie, la « crise des ordures » menace de nouveau la capitale, Beyrouth. Une rivière de déchets était même visible mardi à Jdeideh, en banlieue.

Photo : Reuters/Hasan Shaaban 

Le Pays du Cèdre est en outre secoué par un afflux massif de réfugiés. À l'heure actuelle, l'ONU estime que le quart de la population libanaise est composé de Syriens ayant fui la guerre. Les camps sont saturés. Dans ce contexte, nombre d'entre eux préfèrent tenter leur chance en Europe, quitte à trouver asile dans d'autres camps, comme celui d'Idomeni, construit à la frontière de la Grèce et de la Macédoine.

Photo : Reuters/Yannis Behrakis 

Malgré tout, la communauté internationale a vu poindre une lueur d'espoir lundi, lorsqu'un accord de cessez-le-feu en Syrie a été conclu par Washington et Moscou. Les bombardements russes et américains, comme ceux visibles en fin de semaine dernière dans le ciel d'Al-Chaddadeh, devraient en théorie cesser samedi.

Photo : Reuters/Rodi Said 

À mille lieues de ces considérations, des congressistes essayaient dimanche les nouvelles lunettes de réalité virtuelle de Samsung au Salon international de la téléphonie mobile, à Barcelone, en Espagne. En retirant leur casque, ils ont eu la surprise d'apercevoir sur scène le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg, venu leur vanter les caractéristiques de l'appareil.

Photo : Reuters/Albert Gea 

Et deux hommes ont été aperçus tout sourire, mercredi, au Parlement européen de Strasbourg : Nigel Farage, chef du parti britannique UKIP, et Jean-Claude Junker, président de la Commission européenne. Pourtant, tout oppose ces deux politiciens : l'un souhaite que le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, tandis que l'autre souhaite une victoire du non à l'issue du référendum organisé le 23 juin prochain.

Photo : Reuters/Yves Herman 

À surveiller la semaine prochaine : le « super mardi », où un grand nombre d'États américains se prononceront dans le cadre des investitures démocrate et républicaine. Bonne semaine!

Photo : Reuters/Randall Hill 

Plus d'articles