Du voyage éclair de Donald Trump au Mexique aux durs lendemains à la suite du tremblement de terre en Italie, voici des moments marquants de l'actualité des sept derniers jours en photos.

Un texte d'Alain Labelle

La campagne électorale américaine s'est transportée au Mexique. Donald Trump y a rencontré le président, Enrique Peña Nieto, à la suite de l'invitation lancée par ce dernier aux deux candidats à la présidence. Le républicain, qui promet d'ériger un mur à la frontière entre les deux pays aux frais du Mexique, a déclaré à sa sortie de la rencontre que la question de la facture de l'opération n'avait pas été abordée. Pour sa part, le président mexicain a affirmé avoir mentionné à M. Trump que son pays ne paierait pas la construction de ce mur. Qui dit vrai?

Cette visite surprise a suscité hostilité et incompréhension au Mexique. Sur cette image, un homme s'opposant à Donald Trump participe à une manifestation spontanée devant le monument de l'Ange de l'Indépendance, à Mexico.

Le Mexique a d'ailleurs perdu l'un de ses chanteurs les plus populaires, Juan Gabriel. Il était l'un des auteurs-compositeurs-interprètes de langue espagnole les plus connus sur la planète. Sur cette photo, un prêtre catholique bénit sa statue érigée au centre de la Plaza Garibaldi, à Mexico.

Les Italiens sont également en deuil à la suite du tremblement de terre qui a frappé le pays le 23 août. Quatre jours après la catastrophe naturelle, les secouristes tentaient toujours de trouver des survivants sous les décombres, mais les espoirs diminuaient d'heure en heure. Sur cette photo, deux femmes pleurent un proche quelques instants avant une cérémonie funéraire qui se tenait sous une tente dans la ville d'Amatrice.

En Irak, la destruction n'est pas venue de la force de la nature cette fois, mais de celle des hommes. Sur cette photo, un membre des forces de sécurité irakiennes se tient impuissant devant un puits de pétrole en flammes, allumé par les combattants du groupe armé État islamique lorsqu'ils ont été chassés de la ville de Qayyarah.

Les esprits se sont à nouveau enflammés au Venezuela. La crise économique y perdure depuis plusieurs mois et la population manque de tout. Des centaines de milliers de manifestants ont envahi les rues de Caracas, la capitale, pour réclamer la tenue d'un référendum afin de révoquer le président, Nicolas Maduro.

La situation politique n'est guère plus réjouissante dans le pays voisin, le Brésil. La photographie officielle de la présidente a été retirée d'un bureau du palais présidentiel après la destitution de Dilma Rousseff par le Sénat pour maquillage des comptes publics.

Son remplaçant, Michel Temer, a prêté serment et doit diriger un pays dans la tourmente jusqu'aux prochaines élections présidentielles de 2018. Aussi impopulaire que sa prédécesseure, il fait également face à plusieurs accusations de corruption.

Arrêt dans le désert Black Rock, au Nevada, pour le festival artistique et musical Burning Man, qui fêtait cette année son 30e anniversaire. Sur cette photo, une vue aérienne de l'événement, qui a attiré environ 70 000 personnes.

Les festivaliers ont notamment pu admirer, en plein désert, l'installation artistique La baleine de l'espace. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Commentaires