Le Royaume-Uni qui officialise son Brexit, la pénurie d'eau qui menace de famine l'Afrique de l'Est et les Russes qui manifestent contre la corruption. De nombreux événements ont ponctué l'actualité internationale cette semaine. Voici notre survol en images.

Un texte d'Alain Labelle

Commençons par un regard sur la présidentielle française. Le candidat Emmanuel Macron était de passage à La Réunion, un département français dans l’océan Indien, où il y est allé d’une opération séduction en se rendant sur une plantation où il a coupé de la canne à sucre. C’est toutefois son allusion à l’« île » de la Guyane qui a fait sourire les journalistes qui couvraient le déplacement. Son équipe assure que le candidat d'En Marche! voulait plutôt parler de l'île de Cayenne, où se déroule une grève générale illimitée pour réclamer de meilleures conditions de vie.

Le candidat de la droite, François Fillon, était pour sa part de passage à Ardonne, où il s’est servi du cidre à même le baril devant les caméras, un verre qui a peut-être pour objectif de donner de l’entrain à sa campagne, espèrent ses partisans.

De nombreuses personnalités de la droite américaine, dont le vice-président Mike Pence, s’étaient pour leur part donné rendez-vous à la conférence annuelle de la plus importante association juive aux États-Unis, l'AIPAC. La rencontre a été l’occasion d’une rare apparition publique de l’ex-premier ministre du Canada Stephen Harper, qui s’est adressé aux participants.

Le président Trump n’assistait pas à la conférence cette année, après un discours controversé l’année dernière durant lequel il avait qualifié Barack Obama de « peut-être la plus mauvaise chose qui pouvait arriver à Israël », ce qui avait placé dans l’embarras les organisateurs de l’événement, qui se veut non partisan.

Après avoir essuyé un échec avec sa tentative de remplacement de l’Obamacare la semaine dernière, M. Trump s’est attaqué cette semaine à l’héritage environnemental de son prédécesseur. « Mon administration met un terme à la guerre contre le charbon », a-t-il déclaré lors de la signature d'un décret qui démantèle plusieurs mesures de lutte contre les changements climatiques mises en place par Barack Obama.

Les habitants de l’Afrique de l’Est se trouvent au cœur d’une sécheresse dont certains experts attribuent l’importance historique aux changements climatiques. La prochaine photo montre un enfant parmi un groupe de personnes déplacées dans un camp près de Baidoa, en Somalie, en raison du manque d’eau.

Plusieurs saisons des pluies inexistantes et des récoltes manquées menacent de transformer cette sécheresse en famine. La prochaine photo montre des femmes du camp de Baidoa qui collectent de l’eau dans des bidons à partir d’une installation de l’ONU.

Le prochain cliché montre des enfants qui mangent du riz bouilli dans un camp de déplacés de Mogadiscio, la capitale somalienne.

Les changements climatiques étaient aussi dans les esprits du Forum sur l'Arctique qui se tenait à Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe. Vladimir Poutine y a remis en cause la responsabilité de l'homme dans le changement climatique. « Le réchauffement, il a commencé dans les années 1930 », a déclaré M. Poutine, que l’on voit ici dans un glacier d’Alexandra.

L'actualité a été fort occupée en Russie cette semaine. Le président Poutine a reçu son homologue iranien, Hassan Rohani, pour parler d’échanges commerciaux et de la situation au Moyen-Orient. De plus, les grandes villes du pays ont été le théâtre de nombreuses manifestations contre la corruption, même si certaines n’avaient pas été autorisées par l’État et étaient considérées comme une provocation. La police n’a pas hésité à recourir à la force, comme le montre cette photo prise à Moscou lors d’un rassemblement auquel participaient quelques milliers de protestataires, à la place Pouchkine.

La prochaine photo monte l’arrestation d’un manifestant à Vladivostok. Des centaines d’autres personnes ont été emprisonnées à la suite de ces importantes manifestations.

Le leader de l’opposition Alexeï Navalny a été arrêté à Moscou et devra passer 15 jours en prison pour avoir organisé une manifestation illégale.

Autre pays, autre type de manifestation. Des milliers de juifs ultra-orthodoxes ont manifesté à Jérusalem contre le service militaire obligatoire et le danger de perversion qu’il représente, selon eux, chez les jeunes.

Pas très loin de là, à Bethléem, en Cisjordanie, c’était un rassemblement sportif qui faisait courir les participants. Le demi-marathon de la Palestine, qui a attiré quelque 5000 coureurs, est bel et bien un événement sportif, mais il est quand même l'occasion pour les Palestiniens de dénoncer la colonisation en Cisjordanie.

Le Royaume-Uni fut également le théâtre d’importantes manifestations. L’objectif était cette fois de dénoncer la sortie du pays de l’Union européenne.

La prochaine photo montre un manifestant qui tient une effigie de la première ministre Theresa May durant un rassemblement qui se tenait à Londres.

Neuf mois après le vote des Britanniques en faveur du Brexit, Theresa May a officialisé la sortie de son pays de l'Union européenne dans une lettre envoyée au président du Conseil européen, Donald Tusk. Elle a également reçu à Londres la visite de Nicola Sturgeon, la première ministre de l’Écosse, qui lui a formellement demandé le pouvoir d’organiser un second référendum d’indépendance. Des moments historiques à venir pour l’Empire britannique.

Et l’un des Britanniques les plus connus de la planète, le chanteur Elton John, fêtait ses 70 ans cette semaine. La prochaine photo montre le « Rocket man » avec son parolier Bernie Taupin lors d’une fête organisée à Los Angeles, aux États-Unis. Bonne semaine en images!

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine