Des marchés boursiers américains instables. La présence nord-coréenne dérange aux Jeux de Pyeongchang, et une voiture Tesla dans l'espace. Notre revue hebdomadaire en photos de l'actualité internationale.

Un texte d’Alain Labelle

La semaine dernière, la tour Eiffel semblait avoir les pieds dans l’eau après que la Seine fut sortie de son lit. Cette semaine, elle était littéralement enveloppée par la neige. Après les inondations, la région parisienne a connu des chutes de neige exceptionnelles, qui ont semé la pagaille dans la capitale française, entraînant des perturbations dans les transports routiers, aériens et ferroviaires. L’événement rare a toutefois fait le bonheur de touristes qui ont apprécié la « féérie » romantique de la Ville Lumière sous un manteau blanc.

Ce n’étaient pas des flocons de neige qui tombaient sur le terrain de football du stade U.S. Bank de Minneapolis aux États-Unis, mais bien une pluie de confettis. Les Eagles de Philadelphia ont remporté le Super Bowl pour la première fois de leur existence contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre de Tom Brady qui tentait d’obtenir un 6e championnat.

Deux prix de consolation attendaient toutefois le célèbre quart arrière des Patriots. Tom Brady a été nommé joueur par excellence de la saison 2017 et le musée Tussaud de Londres a dévoilé une statue de cire du sportif américain, issue d'une nouvelle génération de répliques grandeur nature possédant un torse mou, et au cœur battant.

Le cœur de plusieurs investisseurs a palpité fortement alors que les marchés boursiers américains ont connu une semaine en montagnes russes. L’instabilité des indices boursiers a été déclenchée par un regain de nervosité face à la hausse des taux d'intérêt.

À Taïwan, ce n’est pas seulement le cœur des habitants qui a tremblé, mais bien l’ensemble de l’île. Un tremblement de terre de magnitude 6,4 a fait plus de 10 victimes, plusieurs disparus et des centaines de blessés.

Des immeubles qui penchent dangereusement, des infrastructures effondrées : les secouristes ont travaillé d'arrache-pied dans la ville de Hualien pour retrouver des survivants. Des enfants ont quand même trouvé le moyen de se divertir en roulant à bicyclette sur une route endommagée par les secousses.

À Tiquipaya, en Colombie, ce sont les rivières de boue qui se sont déchaînées, emportant une vingtaine de maisons sur leur passage à la suite d’intenses pluies. La catastrophe naturelle a fait au moins un mort et de nombreux disparus.

Dans le pays voisin, le Venezuela, le président Nicolas Maduro, candidat à sa réélection aux élections d’avril, a participé à un rassemblement en présence de partisans. Rappelons que l’homme politique fait face à un isolement international croissant et aux sanctions des États-Unis et de l’Union européenne, qui dénoncent la « dérive autocratique » de son gouvernement.

En Syrie, les observateurs qui pensaient que la guerre civile tirait à sa fin à la suite de la dérive des combattants du groupe armé État islamique ont été déçus. Une violente offensive de l’armée du régime de Bachar Al-Assad contre un bastion rebelle près de Damas a tué de nombreux civils. Aux moins 200 personnes sont mortes et des centaines d’autres ont été blessées dans les raids aériens intensifs.

Pas très loin, des centaines de personnes ont assisté aux funérailles du rabin Itamar Ben Gal, un père de quatre enfants tué à l’arme blanche dans le territoire occupé d’Har Bracha en Cisjordanie. L’homme de 29 ans a été poignardé à mort alors qu’il attendait à un poste d’auto-stop à proximité de l’implantation d’Ariel. Son meurtrier présumé est parvenu à fuir.

En Corée du Sud, plus de 120 artistes envoyées par la Corée du Nord dans le cadre de la détente olympique sont arrivées au pays, une scène captée par les nombreuses caméras des médias. Les représentants du régime dictatorial de Pyongyang donneront des représentations dans le cadre des Jeux olympiques de Pyeongchang.

Ce rapprochement ne s'est pas fait sans susciter la controverse. De nombreux manifestants sud-coréens ont protesté contre la présence des Nord-Coréens, arguant que le régime autoritaire ne méritait pas de se retrouver au milieu de toute cette attention et rappelant le conflit qui divise les deux Corées depuis plus de 60 ans.

Quoi qu’il en soit, le rapprochement s’est bel et bien déroulé. Les délégations des deux Corées ont défilé ensemble lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang. Dans les gradins, les spectateurs ont pu assister à des événements historiques. Le président sud-coréen Moon Jae-in a profité de l’événement pour échanger des poignées de main avec deux hauts dirigeants nord-coréens présents pour l'occasion, dont Kim Yo-jong, sœur cadette du dictateur nord-coréen. C'était une première depuis la fin de la guerre de Corée de 1950-1953. Elle était même assise près du vice-président américain, Mike Pence.

Pour terminer notre tour du globe, tournons-nous vers le ciel. La fusée Falcon heavy, construite par SpaceX, société privée fondée et dirigée par le milliardaire américain Elon Musk, a effectué un premier vol historique. Elle s’est envolée depuis le cap Canaveral, en Floride.

Une fois hors de l'atmosphère terrestre, Falcon Heavy a largué une capsule dans l'espace, une charge utile qui était, en fait, une voiture Tesla Roadster rouge avec, au volant, le mannequin Starman écoutant Space Oddity, de David Bowie. Un coup publicitaire sans précédent. Bonne semaine en images!

Plus d'articles