Retour

Opération policière contre l'esclavage sexuel : 47 arrestations

Une descente policière coordonnée entre 39 services de police canadiens et le FBI a permis d'arrêter 47 personnes relativement à l'exploitation sexuelle et la traite de personnes au Canada.

Le service de police de Winnipeg, qui a participé à l'opération Northern Spotlight, dit que la descente coordonnée a aussi permis de venir en aide à 20 personnes qui avaient été forcées de travailler dans l'industrie du sexe. La plupart d'entre elles avaient moins de 19 ans et certaines étaient âgées de 14 ans.

« Partout dans le monde, les trafiquants s'en prennent à des personnes vulnérables, notamment à des enfants », a dit le directeur adjoint du FBI, Joseph S. Campell, par voie de communiqué. « Cette collaboration a déjà porté ses fruits et nous a permis de venir en aide à des mineurs des deux côtés de la frontière et d'arrêter des personnes impliquées dans le trafic d'enfants. »

Les accusés font face à 135 chefs d'accusation, dont traite de personnes, séquestration, pornographie juvénile et agression sexuelle armée.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) se dit prête à poursuivre l'opération Northern Spotlight et à « sensibiliser la population au sujet de la traite de personnes et de ses conséquences désastreuses ».

En plus du FBI et de la GRC, 26 services de police ontariens et 12 autres services de police canadiens ont participé à l'opération Northern Spotlight.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine