Retour

Ottawa envisage l'achat de l'expansion de Trans Mountain

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a conclu une entente de principe avec Kinder Morgan qui, de l'avis d'un haut responsable, permettra au controversé projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain d'aller de l'avant dès cet été.

Des avocats et responsables des deux parties travaillaient toujours à finaliser les derniers détails, tard lundi soir, en prévision d'une annonce officielle par M. Morneau, mardi matin.

« Ce que M. Morneau a négocié nous permettra d'aller de l'avant et de faire bâtir l'oléoduc », a ainsi déclaré un responsable haut placé du gouvernement fédéral au fait des négociations. « C'est le début de la construction. »

Les détails étaient toujours tenus secrets, lundi soir, puisque Kinder Morgan est une compagnie cotée en Bourse et que les discussions dans ce dossier font l'objet d'un accord de non-divulgation.

Ce qu'il semble se dégager des discussions, toutefois, c'est que le gouvernement fédéral a envisagé trois options pour faire avancer le dossier. Le ministre Morneau a déjà annoncé qu'Ottawa était prêt à compenser Kinder Morgan, ou toute autre entreprise, pour d'éventuelles pertes financières provoquées par les tentatives de la Colombie-Britannique pour bloquer le projet.

Le Canada pourrait également acheter, construire, puis vendre le prolongement de l'oléoduc une fois les travaux terminés. Ou il pourrait acheter le projet à Kinder Morgan, puis le rendre disponible sur les marchés à l'intention d'éventuels investisseurs intéressés à se le procurer et à le bâtir eux-mêmes.

Le haut responsable n'a pas voulu dire quelle option avait été retenue par le ministre et l'entreprise, mais a précisé que l'accord permettrait aux travaux de débuter dès cet été.

Date limite

L'annonce de mardi du ministre Morneau survient à peine deux jours avant la date limite établie par Kinder Morgan pour ce projet. L'entreprise a fait savoir qu'elle avait besoin d'une feuille de route claire d'ici le 31 mai à propos du projet évalué à 7,4 milliards $, ou qu'elle reviendrait sur son intention de construire l'oléoduc.

Le Conseil des ministres devrait obtenir une séance d'information complète à propos de l'accord lorsqu'il se réunira, soit à 7 h 30 mardi.

Plus d'articles