Retour

Ottawa renonce à acheter les avions de chasse de Boeing

Le gouvernement Trudeau n'achètera finalement pas 18 nouveaux avions de combat Super Hornet de Boeing. Ottawa optera plutôt pour des F-18 usagés de l'armée australienne, mettant ainsi en œuvre les menaces formulées par le premier ministre Trudeau contre le constructeur américain.

Un texte de Philippe-Vincent Foisy

Le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan en fera l'annonce la semaine prochaine. Le gouvernement devrait aussi annoncer qu'il lance le processus d’appel d’offres pour renouveler la flotte de F-18 canadiens.

« Cette mesure nous permet d’avoir des avions de transition et cela nous permettra d’avoir des pièces pour réparer nos avions actuels », a indiqué une source gouvernementale à Radio-Canada.

Les avions de chasse permettront à l’Aviation canadienne de remplir ses engagements envers l'OTAN et NORAD, a-t-on indiqué.

Selon le Globe and Mail, Ottawa achètera entre 28 et 30 avions australiens.

Le ministre des Transports Marc Garneau a indiqué, mercredi matin, qu’une « décision […] a été prise », mais qu’il faut attendre « quelque chose officiellement du gouvernement ».

Malgré tout, Harjitt Sajjan a pour sa part soutenu en matinée qu’aucune « décision n’avait été prise », que « l’annonce sera faite en temps opportun » et qu’il faut « s’assurer de maintenir le niveau de capacité de l’armée ».

Le gouvernement Trudeau met donc à exécution ses menaces. Après une plainte de Boeing, le département américain du Commerce avait imposé cet automne des tarifs punitifs de 300 % aux avions de la C Series de Bombardier.

« [Boeing] ne devrait pas s'attendre à ce qu'on leur achète des avions s'ils attaquent Bombardier », avait soutenu le premier ministre Justin Trudeau.

Un gaspillage, selon les conservateurs

Pour l’opposition, la décision est « aberrante ».

« C’est un gaspillage de fonds publics, a déclaré le député conservateur Pierre Paul-Hus. On n’a pas besoin de ces avions-là. Ça va couter des centaines voire des milliards de dollars! »

Moins de 80 des 138 CF-18 sont toujours en service. Selon le gouvernement, les alliances du NORAD et de l’Alliance atlantique forcent le Canada à avoir un certain nombre de chasseurs prêts à décoller en tout temps. Les avions canadiens peuvent voler jusqu’en 2025, selon l’aviation canadienne.

Plus d'articles

Commentaires