Retour

Où distribue-t-on le plus de contraventions de stationnement au Canada?

En collaboration avec l’émission CBC’s Marketplace, Radio-Canada a analysé plus de 15 millions de contraventions de stationnement distribuées dans les cinq dernières années à Toronto, Winnipeg, Calgary, Vancouver et Halifax, pour découvrir où les Canadiens se font coller le plus de constats d’infractions. Et pourquoi.

Nous avons découvert que les automobilistes de Winnipeg s’exposent aux amendes les plus salées, tandis que ce sont les résidents d’Halifax qui reçoivent le plus de constats. Et surprise à Calgary : ce sont des robots qui ont les citoyens à l’oeil et qui distribuent les contraventions.

Il est important de noter que les données obtenues et analysées par Marketplace ne reflètent pas le montant précis payé par les automobilistes, mais bien l’ensemble des contraventions remises et des amendes maximales réclamées selon les règlements municipaux. Voici les tendances classées par ville.

1. WINNIPEG : les amendes les plus élevées au Canada

De toutes les villes canadiennes analysées, c’est ici que les automobilistes risquent les amendes les plus élevées : le montant maximal des contraventions était en moyenne de 86 $ en 2015, selon les chiffres fournis par la Ville.

C’est presque deux fois plus que le prix moyen d’un constat d’infraction à Toronto (46 $) et près de trois fois plus que les frais exigés à Halifax (28 $).

La bonne nouvelle, c’est que ceux qui paient rapidement peuvent s’en tirer avec un rabais. Tout comme les villes de Calgary, Vancouver et Halifax, il est possible de payer sa contravention jusqu’à 50 % moins cher en payant dans les deux semaines suivant la réception. Par contre, à Toronto, il faut payer le plein prix.

Selon nos calculs, deux des 10 tronçons de rues où le plus de contraventions sont remises à Winnipeg comportent des zones réservées aux handicapés. L’amende pour bloquer l’accès à une telle zone sans permis? Jusqu’à 300 $ pour ceux qui ne paient pas dans les deux premières semaines.

En plus des contraventions salées, les automobilistes doivent aussi porter attention aux panneaux peu visibles, aux indications contradictoires et même… aux passages piétonniers fantôme.

C’est le cas d’un tronçon de l’avenue William, situé juste en face du plus gros hôpital au Manitoba, où des centaines de conducteurs se sont fait coller une amende pour s’être stationné devant un passage piétonnier. Le problème? Le passage est presque impossible à repérer.

Lorsque Marketplace s’est rendue sur place en septembre, ce passage n’avait aucune ligne blanche pointillée traversant la voie et aucun feu pour les automobilistes.

Selon nos chiffres, il s’agit de l’endroit où il y a eu le plus de contraventions en 2015, avec plus de 1000 constats remis juste pour le côté nord de l’avenue William. En combinant les deux côtés de la rue, plus de 2500 personnes se sont fait prendre au jeu.

2. TORONTO : hôpitaux et centres commerciaux au sommet du palmarès

À Toronto, c’est aussi une rue près d’un hôpital qui est au sommet du palmarès du plus grand nombre de contraventions. En tout, 9000 constats ont été distribués en face de l’hôpital Sunnybrook l’an dernier, pour un total de 274 000 $ en amendes.

Mais c’est un centre commercial du quartier Don Mills qui remporte la palme : près de 2800 automobilistes se sont fait coincer, la plupart pour s’être stationnés dans un espace réservé aux services d’urgence. Facture totale : 643 000 $.

Selon nos calculs, c’est Toronto qui réclame le plus d’argent en frais de stationnement par année. En 2015, la Ville a remis l’équivalent de 2,1 millions de contraventions, soit 6000 constats par jour, pour une valeur totale de 100 millions de dollars réclamés en amendes.

3. CALGARY : les robots vous ont à l’oeil

Qu’est-ce qui est plus rapide et plus efficace qu’un agent de stationnement? À Calgary, ce sont des robots qui remettent le tiers des contraventions, révèlent nos données.

Depuis 2007, la Ville de Calgary se fie sur des voitures équipées de caméras pour trouver les automobilistes stationnés illégalement ou les parcomètres impayés.

Chaque jour, des agents conduisent six voitures à travers les rues du centre-ville et prennent en photo les plaques d’immatriculation de centaines de véhicules stationnés.

À la fin de la journée, les photos sont comparées aux données des citoyens qui ont payé leur stationnement de façon électronique, en indiquant leur numéro de plaque d’immatriculation. S’il n’y a pas de concordance, ils reçoivent une facture de 75 $ par la poste.

L’an dernier, ces robots ont distribué près de 92 000 contraventions, soit plus de 250 par jour.

C’est pas mal plus efficace que des humains, selon le maire de Calgary, qui affirme que le système est le premier du genre dans le monde. Naheed Nenshi a même convaincu la Ville d’Edmonton d’adopter son système ParkPlus.

Mais ces robots ne font pas l’unanimité. Certains résidents de Calgary racontent avoir reçu une contravention de 75 $ après s’être rangés sur le trottoir quelques secondes pour prendre un appel ou déposer un passager, juste au moment où l’une des voitures captait leur plaque.

4. HALIFAX : la capitale des contraventions

Halifax est la plus petite ville de notre enquête, mais c’est quand même la plus importante quand il est question du plus grand nombre de contraventions par résident.

Les automobilistes de Halifax ont toutefois un grand avantage : les contraventions coûtent beaucoup moins cher qu’ailleurs au pays. En 2015, le prix moyen d’un constat était de 27,52 $.

C’est la rue très touristique Lower Water, au bord de l’eau, qui est au sommet du palmarès pour le plus grand nombre de contraventions, avec ses nombreux restaurants, sa marina et le Musée maritime de l’Atlantique. L’an dernier, 6100 constats ont été remis, pour un total de 157 350 $ d’amendes.

Il y a aussi la toute petite rue Dresden, où se trouvent une épicerie, plusieurs restaurants... et des dizaines de zones où il est interdit de se stationner ou de s’arrêter. Dommage pour les quelque 3700 personnes qui se sont fait prendre et imposer des amendes totalisant 99 000 $.

5. VANCOUVER : attention si vous êtes touriste!

Malgré sa densité, Vancouver se situe au milieu du lot côté stationnement. Notre enquête ne nous révèle pas de grandes tendances, mais tout de même 393 000 contraventions et 32 millions de dollars en amendes en 2015.

La plupart des endroits où le plus de voitures sont stationnées illégalement se situent près d’attraits touristiques (La Place du Canada, La Galerie d’Art de Vancouver) ou près d’hôtels.

L’endroit le plus cocasse? Un coin de rue près du 800 Richards… qui est juste en face du bureau de l’Autorité de stationnement de Vancouver. Plus de 2690 conducteurs s’y sont fait prendre.

Avec la collaboration d'Andreas Wesley et de John Lancaster de l'émission Marketplace

Plus d'articles