Retour

Ouragan Irma : les marées de tempête, cette menace insidieuse

Dans la foulée des forts vents et des pluies diluviennes provoqués par l'ouragan Irma, un autre danger, moins spectaculaire mais tout aussi terrible, menace les résidents : les marées de tempête.

Ces marées de tempête, appelées storm surges en anglais, ce sont une soudaine montée des eaux qui inonde rapidement tout sur son passage, provoquant de lourds dégâts et entraînant parfois la mort.

Selon Pascal Yakouvakis, météorologue à Radio-Canada, le système de basse pression atmosphérique qui est étroitement lié à la formation des ouragans entraîne également un « effet de succion » qui mène à l'apparition d'un « bourrelet d'eau ».

Cette eau, poussée par les forts vents circulant de façon cyclonique autour de l'oeil de la tempête, s'abat ensuite sur les côtes avec un impact souvent dévastateur.

Celui-ci ajoute que le danger est particulièrement grave pour les zones peu élevées par rapport au niveau de la mer, par exemple la région des Keys de la Floride, où s'est abattu Irma en matinée, dimanche.

Cette menace s'ajoute ainsi aux terribles vents qui peuvent déraciner des arbres, arracher les toits des maisons et renverser des voitures, et aux fortes pluies qui contribuent également aux inondations.

« Les marées de tempête peuvent vous tuer », a carrément lancé le gouverneur de la Floride, Rick Scott, lors d'une conférence de presse donnée dimanche midi pour faire le point sur la catastrophe qui s'abat sur son État.

« Elles suivront les vents, n'allez pas croire que vous êtes en sécurité après la fin des vents », a ajouté M. Scott.

Sous la force de ces vents, justement, les vagues des marées de tempête peuvent pénétrer sur plusieurs dizaines de kilomètres à l'intérieur des terres, inondant les bâtiments, forçant la fermeture de routes - quand le poids de l'eau ne provoque pas carrément l'effondrement de la chaussée - et entraînant la noyade des automobilistes coincés dans leur voiture.

De fait, ce sont les marées de tempête qui avaient provoqué la mort de la majorité des 1800 victimes attribuées à l'ouragan Katrina, en 2005, indique l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Le changement d'itinéraire d'Irma ne modifiera par ailleurs pas grand-chose aux pronostics de l'agence : les deux côtes de la Floride seront touchées par des marées de tempête, mentionne-t-on.

Et puisque la Floride est un État relativement plat, on s'attend à ce que l'eau pénètre jusqu'à 11 kilomètres à l'intérieur des terres.

Sur le site web de la NOAA, on apporte quelques précisions : phénomène « particulièrement complexe », ces marées verront leur force varier en raison de l'inclinaison du plateau continental à proximité de l'eau.

Si une pente riveraine faible peut mener à une marée de tempête d'une hauteur dépassant les six mètres en Louisiane, en cas d'ouragan de catégorie 4, par exemple, un escarpement plus prononcé à Miami fera en sorte que ce même ouragan provoquera des vagues « d'à peine » trois mètres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine