Retour

Pacioretty est le nouveau capitaine du Canadien

Max Pacioretty succède à Brian Gionta, qui avait occupé le poste de capitaine de 2010 à 2014. La direction de l'équipe a confirmé la nomination vendredi.

C'est au terme d'un vote des joueurs que l'attaquant a été élu. Il devient le 29e joueur à assumer cette fonction dans l'histoire du Tricolore. 

« C'est un grand honneur. Je suis très touché d'être dans la foulée de mes 28 grands prédécesseurs. Il y a beaucoup de bons meneurs ici. Markov, Gallagher, Plekanec Subban et aussi Price auraient tous pu bien assumer ce rôle », a déclaré Pacioretty en conférence de presse en début d'après-midi.

« Ma famille est heureuse d'habiter à Montréal et j'ai hâte que la saison commence », a renchéri le nouveau capitaine en insistant sur le fait qu'il souhaitait rester lui-même et qu'il était très touché de se sentir ainsi appuyé par ses coéquipiers.

« Un capitaine doit avoir des qualités de rassembleur, et c'est exactement le cas avec Max Pacioretty, a dit Dany Dubé, analyste de hockey. C'est un choix qui fait l'unanimité. »

Fait cocasse, le directeur général Marc Bergevin et l'entraîneur-chef Michel Therrien ont souhaité surprendre Pacioretty en se rendant chez lui pour lui annoncer le résultat du vote tenu jeudi en fin d'après-midi.

« On lui a téléphoné pour lui dire d'ouvrir sa porte, mais quand il l'a ouvert, il n'y avait personne parce qu'on s'était trompé de maison », a raconté Bergevin, déclenchant un éclat de rire parmi l'assistance.

Plus tard, Bergevin et Therrien ont vanté l'attitude, la personnalité et la discipline au travail de Pacioretty. Ils ont dit qu'ils étaient très à l'aise avec le choix des joueurs.

Pacioretty, 26 ans, en sera à sa huitième saison avec le Canadien, qui l'a sélectionné au premier tour (22e au total) lors du repêchage de 2007.

« Il possède une personnalité qui rayonne au-delà de la patinoire, ou même du vestiaire. Et il s'est mis à l'apprentissage de la langue française », a continué Dany Dubé.

À un journaliste qui lui rappelait qu'Élise Béliveau, veuve de l'ancien no 4, avait dit de lui il y a deux jours à peine qu'il était celui qui ressemblait le plus au « Gros Bill », Pacioretty s'est dit très touché d'être comparé à celui qu'il considère comme le plus grand.

Sur la question du français, Pacioretty n'a pas fait de promesse pour ce qui est d'un délai. Il fera tout en son pouvoir pour plaire aux partisans de l'équipe. Il a aussi mentionné qu'il conserverait le franc-parler qu'on lui connaît quand viendra le temps de commenter les performances du CH.

Pacioretty est le troisième joueur originaire des États-Unis à être capitaine du Canadien, après Gionta et Chris Chelios (co-capitaine en 1989-1990).

Pacioretty, qui se remet d'une blessure au genou subie au cours de l'été, pourra compter sur quatre adjoints : P.K. Subban, Andrei Markov, Tomas Plekanec et Brendan Gallagher.

« La force d'un capitaine, c'est aussi la force de ses adjoints, a dit Dany Dubé. Ils seront ses lieutenants et, ensemble, ils pourront régler tous les problèmes qui surviendront au cours de la saison. »

Plus d'articles

Commentaires