Retour

Pannes de courant au Nouveau-Brunswick : l'état de la situation

La tempête a provoqué de sérieux dommages au Nouveau-Brunswick. Des dizaines de milliers de foyers sont toujours sans électricité et la Péninsule acadienne est particulièrement touchée.

Il y avait encore un peu plus de 71 000 abonnés sans courant dans l'ensemble de la province à 17 h 00 jeudi. Ils étaient toutefois plus de 133 000 dans cette situation mercredi matin. C’était environ 33 % du nombre total d’abonnés de la société Énergie NB.

La pluie verglaçante a particulièrement endommagé le réseau électrique dans la Péninsule acadienne, où près de 21 000 abonnés étaient toujours dans le noir à 17 h 00, soit environ le même nombre que la veille.

Énergie NB estime qu'elle pourra rétablir le courant d’ici jeudi soir pour un bon nombre de ses abonnés touchés par les pannes.

  • Tracadie, Miramichi, Sackville, Shédiac et Bouctouche : 60 % des abonnés touchés
  • Moncton et Sussex : 80 % des abonnés touchés
  • Bathurst, Eel River, Fredericton, Rothesay, St. Stephen et Woodstock : 99 % des abonnés touchés

La Péninsule acadienne durement touchée

Le président-directeur général d'Énergie NB, Gaëtan Thomas, a laissé entendre que pour certains habitants la tempête pourrait avoir été vécue comme une des plus sévères que la Péninsule ait connues.

Actuellement 60 équipes sont sur le terrain, et 25 équipes supplémentaires devraient arriver dans les prochaines heures. Pour l'instant, l'heure est à l'évaluation des dégâts, a précisé M. Thomas.

Si la température le permet, Énergie NB espère pouvoir faire beaucoup de progrès d'ici vendredi soir et espère qu'une bonne partie des clients de la région auront de nouveau accès à l'électricité durant la fin de semaine.

Une bonne partie du travail reste encore à faire. « Il faut faire venir des poteaux supplémentaires, détailler les installations à faire. Il ne faut pas que remonter les lignes, on a aussi besoin de faire du travail d'ingénierie, et on ne peut pas travailler de nuit, car il fait trop noir pour évaluer les dégâts », a déclaré M. Thomas jeudi après-midi en conférence de presse.

Certaines routes bloquées en raison des câbles électriques à terre devraient être accessibles à nouveau vendredi.

La prudence est de mise

Gaëtan Thomas a tenu à rappeler aux Néo-Brunswickois et aux Néo-Brunswickoises de ne pas toucher les lignes qui se trouveraient à terre ni de rouler dessus en voiture, car elles pourraient être électrifiées. Il est demandé aux habitants d'attendre l'arrivée des professionnels.

Énergie NB a aussi souhaité demander à tous ses clients privés d'électricité de débrancher les sources de chauffages et appareils électroniques, car cela pourrait créer une surcharge sur le réseau et entraîner de nouveaux dommages.

Enfin, le directeur de l'Organisation des mesures d'urgence, Greg MacCallum, a tenu à préciser que pour l'instant aucune pénurie d'essence n'est à prévoir.

Fermeture et annulations

Toutes les écoles de la Péninsule acadienne sont restées fermées jeudi, ainsi que l’Université de Moncton à Shippagan et le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick Péninsule acadienne.

Le Réseau de santé Vitalité annonce la fermeture de plusieurs établissements. Les bureaux de la Santé mentale communautaire de Richibouctou et de Shédiac sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Les services suivants sont fermés jeudi :

  • Santé publique dans la Péninsule acadienne
  • Santé mentale dans la Péninsule acadienne
  • Centre de santé communautaire de Saint-Isidore
  • Centre de santé de Miscou
  • Centre de santé Paquetville

Des renforts arrivent

Au moins 23 équipes de monteurs de lignes de la Nouvelle-Écosse sont arrivées au Nouveau-Brunswick.

Hydro-Québec affirme qu'elle va dépêcher 25 équipes (25 camions et 50 techniciens) au Nouveau-Brunswick. Ces équipes seront affectées à la région de Tracadie.

L’une des tempêtes les plus destructrices pour Énergie NB

De toutes les tempêtes ayant causé des dommages aux infrastructures d’Énergie NB, celle des derniers jours occupe le deuxième rang. Seule la tempête Arthur, en 2014, avait fait pire en privant de courant 195 000 abonnés, soit 60 % de la clientèle d’Énergie NB.

Plus d'articles

Commentaires