Retour

Parents et élèves manifestent contre la fermeture des écoles en Nouvelle-Écosse

Des élèves et leurs parents ont prévu de se rassembler à l'extérieur des écoles de la Nouvelle-Écosse, lundi matin, afin de montrer leur appui aux enseignants.

Le gouvernement McNeil doit déposer lundi un projet de loi qui imposera un contrat de travail aux enseignants.

Des manifestations sont prévues devant certaines écoles francophones, dont l'école secondaire du Carrefour à Dartmouth.

Le gouvernement provincial a annoncé au cours de la fin de semaine que les élèves ne pourront pas accéder aux écoles lundi, par mesure de sécurité.

La province justifie cette décision en disant qu'elle doit veiller à la sécurité des enfants dans un contexte où les enseignants se préparent à entamer une grève du zèle.

La décision de la province a créé un important problème pour de nombreux parents, puisqu’ils avaient moins de 48 heures pour trouver quelqu'un à qui confier la garde de leurs enfants cette semaine.

Le gouvernement McNeil a convoqué les députés à l'Assemblée législative lundi pour tenter d’imposer un projet de loi forçant le retour au travail des 9300 enseignants de la province.

Ce processus pourrait cependant prendre plusieurs jours, puisque les partis d’oppositions ont déjà fait savoir qu’ils allaient tout faire pour ralentir les démarches.

Les élèves ne pourront retourner à l’école que lorsque le nouveau contrat de travail des enseignants sera en place.

Les enseignants reçoivent le soutien populaire

Pendant la fin de semaine, des parents et des élèves ont manifesté leur appui à la cause des enseignants.

Une trentaine de personnes se sont notamment rassemblées à Kentville dimanche. La manifestation était organisée par des élèves d’une école secondaire locale et des parents se sont joints à eux.

Un père présent lors du rassemblement s’est dit outré par la décision du gouvernement de forcer les élèves à rester à la maison.

Selon lui, la question de la sécurité est un faux argument et le gouvernement cherche simplement à faire pression sur les enseignants.

Devant la détresse des parents, plusieurs organismes proposent des forfaits de camps de jours qui coûtent en général entre 30 et 45 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine