Retour

Paris et Los Angeles redeviennent olympiques

Le Comité international olympique a confirmé mercredi la tenue des Jeux de 2024 à Paris et de ceux de 2028 à Los Angeles.

L’annonce a été faite lors d’une réunion historique à Lima, au Pérou, mercredi. Les 84 membres du CIO ont tous validé cette répartition qui rassure l'institution olympique confrontée à une pénurie de candidatures.

Paris va enfin décrocher le Saint-Graal que représentent les JO du centenaire, après trois défaites douloureuses. La dernière remonte à 2005 contre la candidature de Londres pour 2012. C'est dans la Ville Lumière que le baron Pierre de Coubertin avait créé le CIO et fait renaître les Olympiques en 1894.

La décision prend une dimension tout aussi importante pour Los Angeles, déjà hôtesse des Jeux en 1932 et 1984, et surtout pour le CIO qui rompt avec la tradition en accordant deux éditions pendant une même session.

« C'est un engagement de tout un pays au côté du CIO, a déclaré Emmanuel Macron dans un message vidéo. Défendre les valeurs de l'olympisme c'est aussi oeuvrer pour plus d'équilibre, plus de multiculturalisme », a ajouté le président français, qui avait défendu le projet de Paris en juillet à Lausanne.

Eric Garcetti, maire démocrate de Los Angeles, a lui estimé que la métropole californienne « reflète le visage de l'Amérique de l'avenir et le coeur des valeurs américaines de générosité, d'unité et d'intégration ».

Les deux métropoles étaient à l'origine candidates pour 2024, au même titre que Hambourg, Rome et Budapest. Après le retrait de ces dernières, le CIO a manoeuvré pour organiser, à Lima, une double attribution afin de ne pas éliminer l'une de ces « deux excellentes candidatures », selon le président de l'instance, Thomas Bach.

En juillet, alors que la capitale française restait inflexible sur 2024, Los Angeles avait renoncé à cette édition pour reporter sa candidature à 2028.

Au terme de l'accord tripartite conclu entre les deux villes et le CIO, Los Angeles recevra 2,2 milliards de dollars canadiens, soit 122 millions de plus que la capitale française.

Les deux comités de candidature ont promis des Jeux modestes, qui reposeront majoritairement sur les infrastructures existantes, et dotés de budgets nettement inférieurs aux deux précédents JO. On prévoit un montant de 9,6 milliards de dollars pour Paris et de 6,5 milliards pour Los Angeles. Les Jeux de Londres en 2012 et de Rio en 2016 avaient dépassé les 15 milliards en dépenses.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine