La Couronne ne portera pas la cause en appel dans l'affaire Jian Ghomeshi. C'est ce qu'a indiqué Brendan Crawley le porte-parole du ministère du procureur général. Après le verdict d'acquittement du 24 mars dernier, la Couronne avait 30 jours pour décider si elle portait la cause en appel. 

En mars, l'ancien animateur de l'émission Q à CBC a été acquitté de quatre chefs d'agression sexuelle et à d'un autre pour avoir vaincu la résistance d'une personne par l'étouffement. 

Dans sa décision, le juge William B. Horkins avait insisté sur le fait que « la présomption d'innocence n'est pas une charité, elle est basée sur la raison ».

Jian Gomeshi devra subir un autre procès cet été, en juin, pour un autre chef d'accusation d'agression sexuelle concernant une autre plaignante.

Le ministère du Procureur général de l'Ontario assure prendre la question de la violence sexuelle au sérieux et veut dit avoir l'intention de créer un climat propice à ce que les victimes sortent de l'ombre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine