Retour

Pas d'armes à feu à la convention républicaine de juillet

Le Secret Service (USSS), chargé entre autres d'assurer la sécurité des plus hautes personnalités politiques du pays, a refusé lundi de donner son feu vert au port d'armes à feu lors de la convention républicaine qui sera organisée en juillet à Cleveland.

Près de 50 000 personnes ont signé une pétition dans laquelle ils demandaient qu'on autorise les participants à la convention à porter une arme à feu.

« Seul le personnel chargé de faire respecter la loi travaillant en liaison avec le Secret Service peut être autorisé à porter une arme dans un lieu protégé », a déclaré Robert Hoback, porte-parole de l'USSS.

« Ceux qui voudront malgré tout porter des armes à feu ne seront pas autorisés à pénétrer dans le périmètre défini, qu'ils soient ou non en possession d'un billet leur permettant d'accéder à l'événement. »

Le règlement de la salle qui doit accueillir la convention républicaine, la Quicken Loans Arena, interdit le port d'armes à feu, ce que les signataires de la pétition qualifient « d'affront direct » au deuxième amendement de la Constitution américaine qui garantit le droit de porter une arme.

Ils estiment par ailleurs que Cleveland est une des villes les plus dangereuses des États-Unis.

« Avec cette décision irresponsable et hypocrite de choisir une zone où les armes sont prohibées, la RNC (convention nationale républicaine) met ses membres, délégués, candidats et tous les citoyens américains en grand danger », disent les auteurs de la pétition.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine