Retour

Pas encore d’opération de sauvetage dans la grotte en Thaïlande, malgré les pluies attendues

Les 12 adolescents et leur entraîneur prisonniers d'une grotte dans le nord de la Thaïlande « ne peuvent pas plonger pour le moment », a déclaré vendredi le gouverneur de la province de Chiang Rai, Narongsak Osottanakorn, lors d'une conférence de presse.

Les garçons, dont certains ne savent pas nager, doivent encore développer leurs aptitudes en plongée avant de tenter l’entreprise d’un retour par la grotte partiellement inondée.

Pourtant, le retour de la pluie aurait pu précipiter la mise en place de l'évacuation, avec le risque de torrents d'eau s'écoulant dans la grotte, en cette saison de mousson.

Le gouverneur Osottanakorn a toutefois indiqué en conférence de presse qu’une sortie d’urgence pourrait être tentée si les eaux devaient monter davantage en raison de la pluie.

Le réseau américain ABC a d’ailleurs obtenu une note interne du gouvernement américain expliquant qu’une telle tentative pourrait avoir lieu dès ce week-end. Une présentation a été faite aux autorités sur ce que les plongeurs nomment une « plongée assistée ».

Des spécialistes ont pourtant mis en garde contre ce genre de tentative au cours des derniers jours en raison des dangers liés à l’usage d’un équipement de plongée par des personnes inexpérimentées. De plus, la grotte serait sinueuse, aurait de longs passages inondés et une section très étroite.

Vendredi, un plongeur membre de l’équipe de sauvetage est d’ailleurs mort sur le chemin du retour de la grotte, après avoir livré une réserve d’oxygène.

Les jeunes sont pris au piège dans cet espace restreint depuis une douzaine de jours, après s’y être aventurés avec leur jeune entraîneur de soccer. Surpris par la montée des eaux, ils ont fui toujours plus en avant vers le fond de la grotte où ils ont fini par trouver une surface pour se poser.

Le chef des commandos de marine qui dirige l’opération de sauvetage, Apakorn Yookongkaew, pense qu’il reste « peu de temps » pour les extraire de cette situation périlleuse.

L’idée de laisser les enfants au fond de la grotte jusqu’à la fin de la mousson dans quatre mois, évoquée en début de semaine, ne suscite pas beaucoup d’enthousiasme de la part des autorités.

Un commandant de l'armée, le major général Chalongchai Chaiyakam, affirme que la mission la plus urgente consiste maintenant à fournir une ligne d'oxygène pour atteindre les enfants.

Les tentatives d’assèchement de la grotte par pompage se révèlent peu efficaces, l’eau remontant lors des périodes de pluie.

Les familles des jeunes leur ont écrit des lettres qui ont bien été livrées, a indiqué par ailleurs le gouverneur de Chiang Rai.

Les efforts déployés vendredi pour trouver des emplacements appropriés pour forer un puits jusqu'aux jeunes ont été infructueux.

Si les garçons réussissent à sortir à temps, et s’ils sont en santé, le président de la FIFA, Gianni Infantino, les a invités à assister à la finale de la Coupe du monde de soccer, à Moscou. Les enfants se sont en effet intéressés aux résultats des matchs. Les joueurs anglais et suédois leur ont fait parvenir des messages vidéo d’encouragement.

Plus d'articles