Retour

Péladeau a terminé sa campagne à la direction avec une dette de 132 000 $

Pierre Karl Péladeau a terminé sa campagne à la direction du PQ avec une dette de 132 000 dollars. Ses revenus de campagne semblent avoir été inférieurs à ce que visait son équipe.

Un texte de Davide Gentile

Selon des chiffres du Directeur général des élections du Québec, Pierre Karl Péladeau a récolté 284 950 dollars de dons.

Mais la somme des dépenses « engagées » et des « autres dépenses de campagne » porte le total des frais engagés au-delà des 400 000 dollars.

« La campagne de financement n'a pas été aussi bonne que prévu » convient une source péquiste.

Pourtant certains événements ont été très lucratifs. Le 2 février, à Montréal, son organisation a récolté 100 000 dollars lors d'une soirée à 500 dollars le billet.

Le chef du PQ ne peut rembourser lui-même la dette de campagne.

Son équipe devra trouver des donateurs pour combler ce déficit. En soirée, l'attaché de presse Bruno-Pierre Cyr a confirmé le montant de la dette de 132 000 dollars et précisé qu'un « plan de paiement a été établi ».

Pierre Karl Péladeau a donc dépensé environ cinq fois plus qu'Alexandre Cloutier qui mené une campagne de 79 598 dollars et termine l'exercice à l'équilibre.

Bernard Drainville a dépensé 76 845 dollars et se retrouve avec un léger déficit de 3690 dollars. Martine Ouellet a fait une campagne déficitaire de 385 dollars et avait ramassé 50 962 $.

Jean-François Lisée a quant à lui équilibré ses revenus et ses dépenses, il avait amassé 33 000 dollars.

Pierre Céré, bon dernier, conclut la course avec un surplus de 14 dollars. Il a récolté et dépensé un peu plus de 21 000 dollars.

La dette de la campagne de Pierre Karl Péladeau indique à nouveau les défis désormais liés au financement politique. Plusieurs sources indiquent qu'il est de plus en plus difficile d'amasser des fonds.

Les donateurs sont plus réticents qu'auparavant à voir leur nom apparaître sur les listes du directeur général des élections du Québec. Un défi encore plus grand dans le contexte d'une course à la chefferie.

Même si le don maximal est de 500 dollars, l'abolition des crédits d'impôt refroidit les ardeurs de plusieurs. Avec environ 70 000 membres, le PQ est de loin le parti qui en compte le plus. Mais la force militante du parti ne garantit pas un financement aisé.

Plus d'articles

Commentaires