Pierre Karl Péladeau redevient président et chef de la direction de Québecor, a annoncé la compagnie jeudi matin par voie de communiqué. Il retrouve donc le poste qu'il a occupé de 1999 à 2013, avant de faire le saut en politique avec le Parti québécois.

« Je suis très heureux de reprendre la direction de Québecor, une entreprise que j'aime profondément, qui est en excellente santé financière et qui a connu une croissance continue au cours des dernières années », a déclaré l'homme d'affaires.

M. Péladeau avait surpris le Québec il y a trois ans en se lançant en politique sous les couleurs du Parti québécois, alors dirigé par Pauline Marois. Il avait été élu député de Saint-Jérôme à l’élection générale d’avril 2014, mais la formation souverainiste avait néanmoins perdu le pouvoir.

Après le départ de Pauline Marois, l'homme d'affaires avait remporté sans difficulté, en mai 2015, une longue course à la direction du parti dès le premier tour de scrutin. Il a finalement annoncé sa démission moins d’un an plus tard, dans une conférence de presse forte en émotions, en évoquant des raisons familiales.

M. Péladeau s'est fait plutôt discret depuis. Il a fait une rare apparition publique en septembre dernier lors du lancement officiel des travaux de l'Institut de recherche sur l'autodétermination des peuples et des indépendances nationales (IRAI), une organisation dont il a eu l'idée et qu'il a financée.

Pierre Dion, qui avait remplacé M. Péladeau dans ses fonctions, est nommé président du conseil d'administration de Québecor Média et membre du conseil d'administration de Québecor. Sa candidature sera aussi soumise au conseil d'administration de Groupe TVA pendant l'assemblée générale en mai prochain.

M. Dion dit céder sa place avec « la fierté du devoir accompli », et être « très heureux » à l'idée des nouveaux mandats qui lui sont confiés.

Québecor, entreprise fondée par Pierre Péladeau, père de Pierre Karl, en 1950, emploi 11 000 personnes. Elle est notamment propriétaire du Groupe TVA, de Vidéotron, du Journal de Montréal et du Journal de Québec. Il est aussi gestionnaire du Centre Vidéotron de Québec, où l'entreprise espère installer une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Lisée entend toujours consulter PKP

À l'Assemblée nationale, le chef péquiste Jean-François Lisée a fait savoir qu'il entend toujours consulter son prédécesseur sur diverses questions économiques. En juin dernier, alors qu'il était candidat à la direction du parti, M. Lisée avait dit qu'il voulait faire de M. Péladeau un « conseiller spécial » en la matière.

Même si M. Péladeau sera certainement « bien occupé » dans ses fonctions, « j’espère qu’il va retourner l’appel du chef du Parti québécois une fois de temps en temps quand même », a-t-il noté lorsqu'on lui a rappelé cette déclaration. « Mais comme je l’ai précisé par la suite, je ne lui demanderai jamais de me conseiller sur des questions qui touchent l’empire Québecor, qui est quand même assez large. »

Je vais continuer de lui demander son avis [...] pour conseiller le chef du PQ et, j’espère, à partir de l’an prochain, le premier ministre sur des grandes questions économiques. Je ne veux pas qu’on se prive de la connaissance des conseils de Pierre Karl et d’autres acteurs économiques du Québec.

Jean-François Lisée

Le chef péquiste est d'avis que le retour de M. Péladeau à la tête de Québecor crée un « certain équilibre » parmi les propriétaires de grands groupes médiatiques du Québec.

« On a des propriétaires d’entreprises extrêmement fédéralistes du côté de Gesca et de La Presse, et on a un propriétaire d’empire qui est indépendantiste du côté de Québecor. Ensuite, c’est aux journalistes, aux chroniqueurs de faire leur travail en toute indépendance », a-t-il dit.

Il dit ne pas s'attendre à ce que les médias de Québecor soient plus cléments avec le Parti québécois pour autant. « Les journalistes de Québecor ont démontré leur indépendance d’esprit ces dernières années, avec ou sans lui, et je n’ai aucun doute qu’ils vont continuer à le faire »,a-t-il conclu.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 faits scientifiques sur les roux





Rabais de la semaine