Penny Oleksiak a gagné, mardi, le trophée Lou-Marsh à titre d'athlète de l'année au Canada.

Le trophée est remis par le Toronto Star après un scrutin auprès de journalistes sportifs.

« J'étais plutôt excitée quand je l'ai appris, a-t-elle déclaré lors d'une téléconférence. L'un de mes professeurs, M. McAlpine, se trouvait de l'autre côté du couloir. Il n'en revenait pas quand il l'a appris. C'était très amusant. »

Il s'agit du plus récent accomplissement d'une année de rêve pour la Torontoise de 16 ans. Elle a remporté quatre médailles aux Jeux olympiques de Rio, dont l’or au 100 m libre.

« Je crois vraiment avoir appris que je suis plus forte que je ne le pense, a dit Oleksiak à propos de sa saison. Je tiens à le dire, car avant Rio, j'avais des doutes sur mes capacités. Je ne croyais même pas atteindre les finales.

« Je me suis prouvé que je m'étais entraînée très fort l'an dernier et que je pouvais dépasser les attentes. »

Elle a également gagné quatre médailles aux Championnats du monde en petit bassin ce mois-ci à Windsor.

Oleksiak a devancé Sidney Crosby. Les autres finalistes étaient le sprinteur Andre De Grasse, la golfeuse Brooke Henderson, la nageuse paralympique Aurélie Rivard, le joueur de tennis Milos Raonic et le spécialiste du saut en hauteur Derek Drouin.

C'est la première athlète de natation à décrocher ce titre depuis Mark Tewksbury en 1992.

« Être nommé athlète de l’année était un immense honneur pour moi et je ne pourrais être plus heureux pour Penny, a dit Tewksbury. Comme nageur, nous nous entraînons pendant des années afin d’atteindre notre rêve olympique sans vraiment nous imaginer autre chose. »

Le trophée porte le nom d’un chef de section des Sports au Toronto Star.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine