Retour

Perdre du poids pour réduire le risque de cancer

Si les cas d'obésité et de surpoids diminuaient de moitié, une baisse importante du nombre de cancers pourrait être observée d'ici 25 ans, selon une étude pancanadienne.

La recherche est connue sous le nom de Canadian Population Attributable Risk of Cancer Project, ou ComPARE. Les chercheurs ont utilisé des statistiques et des études épidémiologiques pour trouver un lien entre l’obésité et le cancer.

Selon Darren Brenner, professeur au département d’oncologie à l’Université de Calgary et l'un des auteurs de l’étude, une douzaine de types de cancers, comme ceux du côlon, du sein et du rein, sont plus à même de se développer lorsqu’une personne a du surpoids ou est obèse.

« Réduire le surpoids aidera à diminuer les risques, explique-t-il. Ça ne préviendra pas le cancer, mais ça aidera à en réduire le risque considérablement. »

En se basant sur des statistiques, les auteurs de l’étude estiment qu’environ 8600 cas de cancer en 2012 seraient liés à un excès de poids. De plus, 32,7 % des Canadiens souffraient de surpoids et 17,8 % étaient obèses en 2012, selon les mêmes statistiques.

Si la tendance se maintient, il y aurait ainsi 26 000 cancers de plus chez les personnes en surpoids d’ici 2042 : 15 700 chez les hommes et 10 300 chez les femmes.

Darren Brenner affirme que l’équipe travaille aussi avec plusieurs intervenants, notamment les Services de santé de l'Alberta, pour promouvoir des modes des vies plus sains. « Nous voulions aborder le problème afin de prévenir un grand nombre de cancers qui pourraient être évités », dit-il.

Selon Statistique Canada, le cancer était la principale cause de décès au Canada en 2013.

Plus d'articles