Retour

Perturbations en vue sur l'autoroute Bonaventure en raison des travaux

La Ville de Montréal reprendra, dès le 14 mars, les travaux qui visent la démolition de l'autoroute Bonaventure pour transformer la portion entre les rues Wellington et Notre-Dame en boulevard urbain pour le 375e anniversaire de la métropole, en 2017.

Une partie de l'autoroute a déjà été démolie l'été dernier et la Ville prévoit poursuivre ses travaux de juillet à septembre. Certaines voies d'accès seront cependant inaccessibles jusqu'en novembre.

Du 11 au 13 mars, l'autoroute 10 sera fermée complètement dans les deux directions pour mettre en place la nouvelle configuration de la circulation.

La partie municipale de l'autoroute, à l'entrée du centre-ville, sera complètement détruite dans cette nouvelle phase de travaux.

La démolition se fera de façon graduelle, selon le chef de division du projet Bonaventure, Pierre Sainte-Marie. « Ceux qui ont vu le chantier l'année passée ont été surpris de voir de jour en jour la disparition de l'autoroute se faire », dit-il.

La transformation de l'autoroute Bonaventure doit être terminée en septembre 2017 avec l'aménagement d'une place publique au centre du boulevard, mais la nouvelle configuration des rues sera en place dès cette année.

Les automobilistes n'arriveront donc bientôt plus au centre-ville sur des voies surélevées, mais sur un boulevard avec des feux de circulation et une limite de vitesse de 50 km/h.

Selon Pierre Sainte-Marie, l'autoroute sur pilotis qui a été construite en 1966 répondait à des exigences de fluidité et de rapidité de l'époque qui ne sont plus d'actualité. « Notre projet répond aux aspirations de notre époque, une époque plus conviviale, plus à l'échelle humaine, où on veut favoriser justement une atmosphère plus urbaine, plus agréable », explique-t-il.

Le projet Bonaventure a été élaboré par la Ville de Montréal en 2009, puis révisé à quelques reprises, entre autres pour éviter l'impact négatif de la circulation de centaines d'autobus en provenance de la Rive-Sud. Le budget de 140 millions de dollars a été respecté jusqu'à maintenant.

Plus d'articles

Commentaires