Retour

Peut-on espérer le retour des concerts au Stade olympique?

AC/DC sera au Stade olympique de Montréal, lundi, à l'occasion de sa tournée Rock or Bust. Au moins 50 000 spectateurs s'époumoneront sur Back in Black et For Those About to Rock (We Salute You).

Un texte de Ronald Georges

Le groupe australien revient ainsi sur les mêmes lieux qu'en 2009, lors de sa précédente tournée. Le groupe One Direction s'installera sur la même scène la semaine prochaine.

Assistons-nous à un retour d'un grand nombre de spectacles au Stade olympique? « Il n'y a pas beaucoup de groupes dans le monde entier qui peuvent jouer au stade. Les concerts d'AC/DC et de One Direction sont une heureuse coïncidence », indique Christine Montreuil, des productions evenko, en citant les Rolling Stones et U2.

AC/DC effectuera, dans les prochaines semaines, la tournée des stades d'Ottawa, de Winnipeg, d'Edmonton et de Vancouver, qui peuvent tous accueillir plus de 15 000 spectateurs.

Rappelons que le Stade olympique a accueilli au cours des dernières années plus d'événements sportifs que culturels. Le sport motorisé, des équipes professionnelles de baseball, l'Impact de Montréal au soccer et les Alouettes de Montréal au football.

« Les promoteurs pensent au stade pour les spectacles de grande envergure », révèle Cédric Essiminy, conseiller en relations publiques du Parc olympique. « Le stade est la plus grosse salle de spectacle au Québec. Après, c'est le Centre Bell », précise-t-il.

Qui peut se payer le stade?

À l'heure actuelle, quelques stars internationales ont les reins assez solides pour remplir les nombreux sièges du Stade olympique. Taylor Swift est une de celles qui ont choisi de présenter plusieurs spectacles de sa tournée 1989 dans des stades, notamment au MetLife Stadium du New Jersey, au BC Place Stadium de Vancouver et au Rogers Centre de Toronto (les 2 et 3 octobre).

Le groupe irlandais U2 a préféré se produire à quatre reprises au Centre Bell, plus intime, plutôt que de renouer avec le Stade olympique, qu'il a déjà visité à quelques reprises.

Et à 73 ans, Paul McCartney se démène encore sur scène dans les arénas. Il serait un sérieux prétendant pour prendre d'assaut les stades avec les nombreux tubes des Beatles et de sa carrière solo.

Un stade, des spectacles historiques

Depuis son inauguration pour les Jeux de 1976, le Stade olympique de Montréal a vu défiler les plus grandes vedettes de la musique, dont Madonna, Genesis, U2, Michael Jackson (et ses frères) et Pink Floyd.

Qui ne se souvient pas de l'émeute survenue au concert de Guns N' Roses le 8 août 1992? Le chanteur du groupe américain, Axl Rose, avait décidé de mettre fin au concert après 40 minutes. Une émeute était alors survenue dans la foule de près de 55 000 spectateurs.

Le 16 août 1984, Diane Dufresne avait tourné une page d'histoire en devenant la première artiste québécoise à se produire au Stade olympique de Montréal. Son spectacle Magie rose avait attiré 55 000 spectateurs, la plupart habillés en rose. La diva portait une robe avec une traîne de 200 m de long.

Céline Dion n'a jamais offert de spectacle au Stade olympique, mais n'oublions pas qu'elle a chanté Une colombe devant 65 000 personnes en l'honneur de la venue du pape Jean-Paul II à Montréal en 1984, quand elle avait 16 ans.

Qui sait, peut-être qu'à la fin de sa résidence à Las Vegas, la diva québécoise aura envie de satisfaire ses fans québécois avec une prestation au Stade olympique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ils en repêchent par milliers chaque année à Amsterdam





Rabais de la semaine