Retour

Philippe Couillard remanie en profondeur son Conseil des ministres

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a effectué un important remaniement ministériel à un an des prochaines élections générales. Il a ajouté cinq ministères, portant le nombre de membres du conseil des ministres à 33, soit 30 ministres en plus de la whip en chef, de la présidente du caucus et du premier ministre lui-même.

Le Conseil des ministres compte désormais 15 femmes et 17 hommes.

Les mots « transformation » et « renouveau » étaient sur les lèvres de plusieurs députés qui ont fait leur entrée au caucus du Parti libéral du Québec ce matin à leur arrivée au Parlement en prévision du remaniement ministériel. Une dizaine de jours après la dégelée subie au profit de la Coalition avenir Québec (CAQ) lors de l’élection partielle dans la circonscription de Louis-Hébert, le premier ministre souhaite ainsi insuffler un vent de changement avec l’ajout de nouveaux ministres.

Bien que les changements soient nombreux - plusieurs ministres changeant de portefeuille - le Cabinet ne compte que cinq nouvelles têtes. Le premier ministre Couillard l'a rajeuni en ajoutant cinq recrues, soit André Fortin (Transports), Isabelle Melançon (Environnement), Marie Montpetit (Culture), Filomena Rotiroti (présidente du caucus) et Véronyque Tremblay (déléguée aux Transports).

L'ancien ministre des Transports, Robert Poëti, a quant à lui effectué un retour au Cabinet dans les fonctions de ministre responsable des Marchés publics.

La grande surprise réside dans l'attribution à André Fortin, âgé de 35 ans, du portefeuille des Transports. Ce ministère, qui est le plus important donneur d'ouvrage de la province, est réputé difficile à gérer. C'est donc un défi de taille pour le député de Pontiac, qui n'est toutefois pas le dernier venu en politique malgré son jeune âge. M. Fortin a notamment été attaché politique du ministre fédéral des Transports Jean Lapierre.

« Je me sens soutenu par une équipe qui a beaucoup d’expérience et une bonne connaissance des dossiers des transports et qui m’a déjà offert son soutien, a déclaré le nouveau ministre. MM. Poëti et Moreau m’ont déjà prodigué leurs conseils et je suis content d’avoir une ministre déléguée [Véronyque Tremblay]. »

Déjà ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, de même que responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade devient vice-première ministre.

Bien que le thème du changement ait été sur toutes les lèvres des députés libéraux, le cœur du gouvernement est demeuré inchangé. Les piliers du gouvernement Couillard sont demeurés en poste : Gaétan Barrette (Santé), Carlos Leitao (Finances), Sébastien Proulx (Éducation) et Jean-Marc Fournier (leader parlementaire).

La seule ministre à avoir été exclue du cabinet est la députée de Bourassa-Sauvé Rita Desantis. Cette dernière a perdu son poste de ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques. « Je tiens dans mon cœur les valeurs qui sont du parti libéral, a-t-elle indiqué. J’aime la politique. Une fois qu’on est piqué par la politique, c’est pour toujours. »

« Chers membres du Conseil des ministres, la maison est en ordre, a déclaré Philippe Couillard. Les Québécois le savent. Ils savent également que les bouleversements mondiaux sont réels et concrets. Que le monde se transforme à la fois pour le meilleur et pour le pire. »

« Dans ce contexte, ils veulent une équipe qui allie l’expérience et la jeunesse, qui a fait ses preuves, qui est capable de défendre leurs intérêts et qui pourra les accompagner pour saisir les opportunités que nous offre ce nouveau monde. Ils veulent une équipe qui s’attaquera aux problématiques auxquelles ils font face au quotidien. Nous sommes cette équipe », a assuré le premier ministre.

Couillard recadre ses priorités

Le premier ministre a profité de l’occasion pour dévoiler les priorités qu’il entend donner à son gouvernement au cours des prochains mois.

En ciblant la réduction du fardeau fiscal et la qualité de vie des familles comme ses deux premiers objectifs, M. Couillard mise sur des thèmes politiques qui sont mis de l’avant par la Coalition avenir Québec (CAQ) depuis déjà un moment.

Après avoir misé sur l’austérité budgétaire en début de mandat, le premier ministre entend désormais changer de cap en prévision des prochaines élections générales. « Les efforts que nous avons déployés au cours des dernières années sont reconnus partout au Canada et à travers le monde, et nous placent dans une position avantageuse pour affronter les défis auxquels nous faisons face« , a-t-il déclaré.

Le premier ministre a également ciblé l’innovation, la vitalité des régions et la jeunesse comme principaux thèmes de son action politique en prévision du rendez-vous électoral de l'automne prochain.

Plus d'articles

Commentaires