Retour

Plaidoyer de Gord Downie en faveur des jeunes Autochtones

Le chanteur de The Tragically Hip, Gord Downie, a profité d'une rare apparition publique dimanche pour attirer l'attention sur les problèmes que vivent certains jeunes Autochtones.

Gord Downie, qui est atteint d'un cancer du cerveau en phase terminale, participait au rassemblement « We Day » sur la colline du Parlement, organisé par la fondation des frères Craig et Marc Kielburger.

Le chanteur a incité les spectateurs à s'intéresser à l'histoire des pensionnats autochtones où de nombreux élèves ont subi de la violence physique, psychologique et des agressions sexuelles.

Il a attiré l'attention sur le fait que beaucoup d'élèves doivent aller vivre loin de chez eux pour aller à l'école.

Les chefs autochtones déplorent le fait que les enfants doivent souvent se rendre en ville pour poursuivre leurs études ou recevoir des soins de santé qui ne sont pas offerts dans les réserves autochtones des régions éloignées.

Une fois en ville, les jeunes Autochtones manquent de soutien et adoptent parfois des comportements à risque, ce qui a été lié à des morts tragiques.

Gord Downie fait un lien entre cette triste réalité et celle des pensionnats autochtones.

Il a invité les jeunes à tourner la page et à faire du Canada un pays « authentique et excitant ». « Vous êtes la première génération du nouveau et véritable Canada », a-t-il lancé aux jeunes.

Au cours de la dernière année, Gord Downie a multiplié les occasions d'attirer l'attention sur la situation des Autochtones au pays.

Un de ses projets artistiques raconte l'histoire de Chanie Wenjack, un garçon de 12 ans qui est mort de faim et de froid après s'être enfui d'un pensionnat autochtone à Kenora.

Une chorale d'élèves a d'ailleurs interprété la chanson à The Stranger, la première de l'album Secret Path, au sujet de cette triste histoire.

Plus d'articles

Commentaires