Lancé en 1953 avec une photo sexy de l'actrice américaine Marilyn Monroe en couverture, Playboy abandonne la recette qui a fait son succès. Le magazine cessera la publication de photos de femmes nues à compter du mois de mars prochain.

Le magazine continuera toutefois de publier des photos de femmes dans des poses provocantes, mais elles ne seront plus nues, a expliqué le président et chef de la direction de la revue, Scott Flanders, au New York Times.

La revue est en quête d'une nouvelle image afin de se démarquer des sites pornographiques qui offrent gratuitement, sur Internet, « tous les actes sexuels imaginables », explique M. Flanders.

« Le climat politique et sexuel de 1953 n'a presque aucune ressemblance avec celui d'aujourd'hui », a avancé M. Flanders. « Nous sommes plus libres de nous exprimer politiquement, sexuellement et culturellement aujourd'hui, et c'est en grande partie grâce à la mission héroïque que 'Hef' s'est donnée, d'améliorer ces libertés », a-t-il poursuivi, utilisant le surnom de son patron, Hugh Hefner.

La décision de donner une nouvelle orientation à la publication a été prise à la suite d'une rencontre de la direction avec le fondateur du magazine et éditeur en chef, Hugh Hefner.

Playboy, qui vendait 5,6 millions d'exemplaires en 1975 n'écoule plus aujourd'hui que 800 000 exemplaires.

Le magazine, qui a été le premier à briser le tabou en publiant des photos de femmes nues, compte réorienter son offre et être présent sur les médias sociaux comme Facebook, Twitter et Instagram.

Le magazine a d'ailleurs entrepris son virage, en août 2014, en éliminant la nudité intégrale sur son site web. Une opération qui a fait grimper la fréquentation de 400 % de ses visiteurs uniques.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine