Retour

Plus de 175 000 nouveaux cas de cancer au Canada en 2012

Les plus récentes données de Statistique Canada révèlent que les cas de cancer ont augmenté de 10 % en 2012 par rapport à la décennie précédente, une augmentation essentiellement due au vieillissement de la population.

Ces nouveaux cas de cancer en 2012 représentent plus de 500 cas pour 100 000 habitants.

Cependant, si on normalise les données en fonction de l'âge, l'incidence du cancer a diminué de 4,6 % pour s'établir à près de 384 cancers pour 100 000 habitants.

L'âge demeure le premier facteur de risque d'avoir un cancer. Après 50 ans, les risques de développer cette maladie doublent.

De tous les nouveaux cas diagnostiqués en 2012, 87 % l'ont été chez des personnes de 50 ans et plus.

Selon le porte-parole de la Société canadienne du cancer pour le Québec, André Beaulieu, le système de santé subit une pression énorme qui n'ira qu'en augmentant.

« Déjà, le système travaille à bout de bras, si on peut dire, par rapport au nombre de personnes [...] Cette année, on estime qu'il y en aura 200 000 [cas de cancer], donc, déjà, il y a une hausse de 25 000 cas de plus au pays. Et d'ici 2030, on parle de 275 000 cas », rapporte-t-il.

André Beaulieu soutient qu'il faut faire de la prévention et du traitement du cancer une priorité.

Plus de cas chez les hommes

En 2012, 88 885 hommes ont reçu un diagnostic de cancer. Chez les femmes, Statistique Canada comptabilise 86 420 nouveaux cas de cancer.

Parmi les cancers les plus couramment diagnostiqués chez l'homme, celui de la prostate représente le plus important avec 23,6 % des nouveaux cas. Les cancers du poumon et du côlon arrivent deuxième et troisième en importance.

Les cancers du poumon (13,4 %), du côlon et du rectum (11,4 %) sont aussi les plus diagnostiqués chez la femme après le cancer du sein, qui représente 26,6 % des cas.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine