Retour

Plus de 30 millions $ amassés par la Croix-Rouge pour les sinistrés

La Croix-Rouge canadienne confirme qu'elle a reçu jusqu'ici plus de 24 millions de dollars en dons individuels et 6 millions en dons corporatifs pour les sinistrés de la grande région de Fort McMurray, en Alberta. Ottawa avait confirmé jeudi que tous les dons individuels versés à cet organisme seront égalisés par le gouvernement.

Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a affirmé vendredi qu'il n'y aura pas de limite maximale à la contribution du gouvernement fédéral, qui s'étendra pour les dons faits entre le 3 et le 31 mai.

En visite à Toronto, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a assuré qu'il fera tout en son pouvoir pour que les sinistrés bénéficient de cette aide le plus rapidement possible.

« Souvent, suite à des désastres, que ce soit les inondations de Calgary ou d'autres, il y a eu des préoccupations que l'argent de dédommagement, de compensation et d'aide ne coulait pas assez rapidement aux provinces, aux municipalités qui en avaient besoin. On en est très conscients », a indiqué M. Trudeau.

« Nous travaillons avec les provinces et les municipalités, mais aussi à l'interne, au sein du gouvernement fédéral, pour s'assurer qu'il y ait moins de blocage dans la façon dont on va aider les sinistrés. L'argent promis par le gouvernement fédéral se doit d'être dépensé et se doit d'avoir un impact concret », a-t-il promis.

Feu de forêt à Fort McMurray

Justin Trudeau a également invité les habitants de la grande région de Fort McMurray à demeurer prudents en raison des températures élevées et des vents qui compliquent le travail des pompiers sur le terrain. M. Trudeau a dit être en contact constant avec la première ministre Rachel Notley.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a salué « le courage » et la « résilience » des équipes d'urgence, rappelant que l'Alberta faisait face à l'une des pires catastrophes de l'histoire du Canada.

Au terme d'une rencontre avec le président en chef de la direction de la Croix-Rouge canadienne, le ministre a indiqué que pour le moment, « les provinces et territoires répondent très bien à la demande d'aide ». Il a répété que son gouvernement n'hésiterait pas à demander du renfort aux États-Unis « afin d'avoir les ressources nécessaires » pour combattre l'incendie.

Il a ensuite assuré que son gouvernement leur viendrait en aide « aussi longtemps qu'il le faudra », ce qui pourrait être des mois, voire des années. Ottawa a notamment fourni ou est en voie de fournir des hélicoptères, un avion cargo ainsi que des milliers de lits de camps pour les sinistrés.

Plus d'articles

Commentaires