Retour

Plus de 83 % des foyers ont retrouvé l'électricité au Nouveau-Brunswick

Énergie Nouveau-Brunswick a réussi à rebrancher 83 % des foyers touchés par les pannes d'électricité provoquées par la tempête de pluie verglaçante de la semaine dernière, a annoncé la société d'énergie en point de presse jeudi. D'ici la fin de la journée, le taux aura atteint 85 %.

« Les endroits que nous n'avons pas encore approchés le seront aujourd'hui ou demain et les poteaux seront presque tous remplacés d'ici demain soir », a déclaré le PDG d'Énergie NB, Gaétan Thomas.

Le dirigeant a cependant souligné qu'il reste encore beaucoup de travail à faire. « Comme les gens se déplacent plus, nous vous demandons de faire attention à nos équipes », a réclamé Gaétan Thomas, précisant que 365 équipes travaillent toujours sur le terrain. « Nous avons des monteurs qui grimpent et des signaleurs sur les routes, soyez prudents si vous [les] rencontrez. »

Le PDG a remercié à nouveau les gens de l'accueil fait aux employés d'Énergie NB. « Les soins qu'on nous a offerts ont été impeccables », a-t-il affirmé.

Le premier ministre Brian Gallant était soulagé de pouvoir dire qu'une masse critique des résidents de la Péninsule acadienne ont retrouvé le courant.

Interrogé à savoir si la tempête avait affaibli les moyens de la province à affronter une autre crise, le premier ministre n'a pas voulu tirer de conclusions hâtives. « Comme nous vivons au Canada, nous savons qu'il y aura d'autres tempêtes. Il faudra apprendre de celle-ci, voir ce qui a fonctionné et ce qui est moins bien allé. Chose certaine, cette crise a été un énorme test, qui a poussé nos limites », estime Brian Gallant.

Mais il est fier de la façon dont les Néo-Brunswickois ont répondu. « C'était inspirant de voir comment les gens étaient patients et prêts à s'entraider », a-t-il lancé.

Il restait environ 5000 abonnés sans courant dans la province, jeudi en début d'après-midi. Ils sont tous dans la Péninsule acadienne à l’exception d’environ 220 dans les régions de Kent et Miramichi.

Au sommet de la tempête de pluie verglaçante qui est passée sur la province la semaine dernière, environ 133 000 abonnés étaient dans le noir, précise la société Énergie N.-B.

Dans certaines propriétés, indique Énergie NB, la tempête a aussi endommagé le mât par lequel les fils électriques sont branchés à la maison. Les propriétaires dans cette situation doivent faire faire les réparations nécessaires par un électricien agréé pour que le courant soit rétabli.

Les autorités recommandent aux gens qui n’ont toujours pas de courant de se rendre dans les centres de réchauffement communautaires aménagés dans plusieurs collectivités. « Si le courant est revenu chez vous, mais que vous n'avez pas pu remplacer la nourriture perdue, vous serez les bienvenus », a affirmé Brian Gallant, ajoutant que les sinistrés pourraient en profiter pour faire des démarches pour obtenir une aide financière.

« Évidemment, les centres de réchauffement, il fallait les mettre où l’électricité arrivait en premier. Il fallait les mettre également à des endroits centraux, ce qui a été souvent dans des municipalités, mais c’est pour servir les DSL tout le tour », souligne Serge Rousselle, ministre responsable des Gouvernements locaux, en entrevue à l’émission Le réveil Nouveau-Brunswick, d’ICI Acadie.

Les autorités préfèrent aussi voir les gens dans des centres de réchauffement afin d'éviter des intoxications au monoxyde de carbone. En date de jeudi, 42 personnes ont dû recevoir des soins après s'être intoxiquées au gaz incolore et inodore. Certaines personnes gardent toujours à l'intérieur de leurs maisons des appareils qui dégagent des émanations, malgré les mises en garde répétées.

Les Forces canadiennes poursuivent leurs efforts d’aide aux sinistrés

Des militaires canadiens continuent de faire du porte-à-porte pour vérifier si les sinistrés se portent bien et s’ils ont besoin d’aide. Ils seront notamment dans les régions de Tracadie, Paquetville, Pokemouche et au nord de Sainte-Marie-Saint-Raphaël, souligne la capitaine Évelyne Lemire.

Évelyne Lemire indique que la livraison de bois de chauffage et d’eau aux sinistrés continuera également.

Le moral est bon. Les gens sont contents de nous voir et nous sommes contents de leur venir en aide.

La capitaine Evelyne Lemire, Forces canadiennes

La capitaine Lemire ne peut préciser combien de propriétés les militaires ont visitées, mais elle dit qu’ils ont couvert plusieurs secteurs, dont les suivants : Lamèque, Shippagan, Miscou, Sainte-Marie-Saint-Raphaël.

Plus d'articles