Retour

Plus importante saisie de cocaïne dans l'histoire de la PPO

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a présenté à la presse ce matin à son quartier général d'Orillia la plus importante cargaison de cocaïne jamais confisquée de son histoire : 1062 kg de drogue pure destinés au marché torontois.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau

La drogue, qui provenait d'Argentine, a transité par le port de Montréal.

La police soutient que la saisie est évaluée à 60 millions de dollars tandis que la valeur de la drogue une fois mélangée avec d'autres substances représente environ 250 millions de dollars.

Plusieurs corps de police et plusieurs agences comme l'Agence canadienne des services frontaliers (ASFC) ont participé à l'opération Hope (espoir) depuis mars 2017. Les paquets de drogue individuels étaient encastrés dans des blocs de ciment creux. Les blocs ont été découverts dans plusieurs conteneurs.

La drogue était si difficilement à dépister que même les chiens des douaniers et des policiers n'ont pu repérer quoi que ce soit. C'est grâce à une information des services de renseignement bancaire au sujet de ces blocs que les policiers ont pu mettre au jour le stratagème.

Depuis le 1er mai dernier, trois personnes avaient été identifiées comme étant les présumés trafiquants. Deux possèdent la nationalité canadienne, l'autre a la nationalité costaricienne.

  • Luis Enrique Karim-Altamirano, 52 ans, originaire de Vaughan, est notamment accusé d'importation et de possession; il a été appréhendé le 1er mai;
  • Mauricio Antonio Medina-Gatica, 36 ans, de Brampton, fait face aux mêmes accusations que son présumé complice. Le Costaricain a été libéré sous caution depuis son arrestation au printemps;
  • Iban Orozco-Lomeli, 45 ans, de Toronto, est également accusé d'importation et de possession de drogue. Il a aussi été libéré sous caution le 10 juillet dernier.

La PPO ajoute que l'enquête n'est pas terminée. Elle dit qu'elle ne sait pas encore pour l'instant la façon dont la drogue transitait de Montréal vers Stoney Creek, en Ontario.

Plus d'articles

Commentaires