Nouvelle image publiée par la NASA d'une région située près de l'équateur de Pluton montre des montagnes de glace qui se seraient formées il y a environ 100 millions d'années. Photo : NASA

Une journée après le survol historique de Pluton à 12 400 km de distance par la sonde New Horizons, la NASA a publié une première image, la plus précise à ce jour, de la planète naine.

Sur la photo, il est possible d'apercevoir des montagnes assez hautes d'environ 3500 m d'altitude. Il y apparaît également des falaises et des canyons dont un fait probablement 10 km de profondeur.

La journée à suspense vécue mardi par les techniciens de la NASA a été un moment fort de l'histoire de la conquête spatiale et la confirmation du succès de la mission dans la soirée a été unanimement saluée.

Cette petite sonde de la taille d'un piano avait été lancée en 2006, l'année même où Pluton, longtemps considérée comme la neuvième planète de notre système solaire, avait été reclassée en planète naine à cause de sa petite taille. En effet, Pluton est plus petite que notre Lune, par exemple.

Depuis Voyager 2, qui avait survolé Neptune en 1989, aucune nouvelle planète n'avait été approchée d'aussi près.

Les données parviennent enfin à la Terre

La sonde a passé la journée de mardi, quand elle était au plus près de Pluton, à effectuer des mesures et à prendre des photos, sans communiquer ni transmettre quoi que ce soit vers la Terre, si ce n'est le court message confirmant le succès de sa mission.

Mercredi, elle se tourne enfin vers nous et commence à envoyer son flot de données.

Les autres images qui seront bientôt diffusées sont nettes et détaillées, avec une résolution d'environ 100 mètres par pixel.

Il est possible d'y apercevoir une région en forme de coeur,  ainsi que plusieurs zones de couleurs foncées et claires. L'équipe de New Horizons a révélé avoir baptisé la grande zone claire en forme de coeur la « région Tombaugh », du nom de Clyde Tombaugh, le découvreur de la planète, en 1930.

Les données envoyées par la sonde ces derniers jours lors de son approche permettent déjà de confirmer la présence de glace sur les pôles et d'affiner les mesures sur la taille exacte de la planète naine.

Les responsables de la mission expliquent qu'il faudra au total 16 mois à la sonde pour transmettre toutes les données collectées en quelques heures durant son survol.

D'ici là, New Horizons poursuit son chemin vers la ceinture de Kuiper, un vaste amas de débris au-delà de son orbite.

Pour voir cette vidéo sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine