Retour

Polygamie : début du procès de deux chefs de la secte de Bountiful

Une longue bataille judiciaire concernant deux chefs de la secte mormone fondamentaliste de Bountiful accusés de polygamie arrive à son terme mardi en Cour suprême en Colombie-Britannique.

Winston Blackmore est accusé d’avoir épousé 24 femmes en 25 ans, alors que James Oler est accusé d’en avoir épousé 4, entre 1993 et 2009.

La juge Sheri Ann Donegan se penchera sur les lois canadiennes sur la polygamie lors du procès à Cranbrook.

Elle devra trancher sur la façon dont la liberté de religion garantie par la Charte des droits et libertés s’applique à la polygamie.

Une affaire controversée de longue durée

La police a d’abord enquêté sur la communauté de Bountiful, dans le sud-est de la Colombie-Britannique, en lien avec des allégations de mariages multiples dans les années 90.

En 2009, la Cour suprême provinciale a rejeté des accusations de polygamie auxquelles faisaient face M. Blackmore et M. Oler.

À la suite de cette défaite, le gouvernement de Gordon Campbell avait sollicité l'avis de la Cour suprême de la Colombie-Britannique pour savoir si la loi canadienne interdisant la polygamie respectait la Charte des droits et libertés.

En novembre 2011, la Cour suprême provinciale a déclaré que la loi interdisant la polygamie était légale.

Plus d'articles

Commentaires