Retour

Portland, la ville qui renaît grâce aux artistes

De Soho à Montmartre, en passant par Greenwich Village, les exemples sont nombreux de quartiers de grandes villes du monde, qui ont connu une renaissance grâce à la présence d'artistes.

À Portland, dans le Maine, des artistes de partout aux États-Unis sont venus s'installer dans les usines désaffectées. Cette ville industrielle en déclin connaît une renaissance pour le moins spectaculaire.

« Portland, ce n'est pas que les homards! Nous voulons montrer au monde qu'il y a un raffinement qui attire les gens qui veulent habiter ici. Et c'est nécessaire pour notre avenir », explique Jennifer Hutchins, directrice de Creative Portland, une organisation dont la mission est d'attirer des professionnels à venir s'installer dans la ville.

Portland compte 66 000 habitants, soit l'équivalent de Granby ou de Saint-Jérôme. Elle est devenue la destination de choix des hipsters.

Fondée par les Britanniques au 17e siècle, elle prospère à l'ère victorienne, profitant de l'essor industriel. Dans les années 80 et 90, c'est l'hécatombe. Les industries ferment. La ville est désertée, triste et pauvre.

C'est un endroit parfait pour les artistes de New York et de Boston, qui ont trouvé ici des ateliers peu dispendieux. « L'art et la culture sont des vecteurs de développement », explique le directeur du musée des beaux-arts de Portland, Mark Bessire.

« Nous avons créé un programme pour attirer de nouveaux résidents qui deviendront les clients des artistes », souligne Gregory Mitchell, directeur du développement économique de Portland.

« Nous voulons attirer des gens qui travaillent dans des secteurs d'innovation et reconstruire une communauté plus jeune », ajoute M. Mitchell. D'ailleurs, pour plaire aux futurs arrivants, Portland s'est dotée de rues piétonnes et de pistes cyclables notamment.

Portland pourrait-elle inspirer d'autres villes nostalgiques de leur passé industriel?

D'après un reportage d'Émilie Dubreuil

Plus d'articles

Commentaires