Retour

Postes Canada suspend l'implantation de boîtes communautaires

Postes Canada a suspendu l'implantation des boîtes postales communautaires. La décision, tombée en fin d'après-midi, survient alors que les citoyens de plusieurs villes du Québec ont perdu leur service de livraison à domicile lundi.

Postes Canada a indiqué par voie de communiqué que la suspension concerne les conversions prévues pour novembre et décembre 2016. Les citoyens concernés recevront une lettre par la poste.

La décision touche 460 000 adresses pour lesquelles le processus de conversion avait été amorcé dans l'ensemble du Canada sans être complété, a précisé sa responsable des relations avec les médias, Anick Losier, dans un communiqué.

Au sein des communautés où la conversion est terminée, « les clients iront chercher leur courrier et leurs colis à leur boîte postale communautaire. Ces clients comprennent ceux qui devaient commencer à recevoir leur courrier et leurs colis dans leurs boîtes en octobre », peut-on encore lire dans le communiqué.

Ainsi la suspension de la livraison à domicile qui entrait en vigueur lundi dans les villes de Laval-des-Rapides, Blainville, Sainte-Thérèse, Saint-Jérôme, Farnham, Cowansville, Chicoutimi et Jonquière est maintenue.

Postes Canada a précisé aussi qu'elle collaborera avec le gouvernement fédéral « afin de déterminer la meilleure voie à suivre étant donné les défis constants auxquels est confronté le système postal canadien. »

Le premier ministre désigné Justin Trudeau avait pris l'engagement au cours de la campagne électorale de maintenir la livraison du courrier à domicile.

Le maire de Montréal Denis Coderre était très satisfait de cette annonce. « Il y a un nouveau gouvernement, un gouvernement qui a des engagements, un parti qui est très clair dans l'approche, des municipalités qui disent la même chose, il y a des façons de travailler ensemble pis de ne pas agir comme si c'était une propriété privée », a-t-il dit en point de presse à l'hôtel de ville.

La coordonnatrice de la campagne Sauvons Postes Canada pour le syndicat était aussi fort satisfaite d'entendre la décision de Postes Canada.

« Dans les semaines à venir on va devoir discuter. On espère aussi être invités pour discuter avec le gouvernement à qui on tend la main. On a de belles pistes de solutions, des solutions rentables et novatrices, a affirmé Magali Giroux. Il ne faut pas oublier de consulter la population. On parle d'un service public. Un service qui appartient à la population, un service qui est rentable ».

Plus d'articles

Commentaires