Le Canada évitera-t-il une récession technique, soit deux trimestres de suite de décroissance? Il faudra surveiller les données de Statistique Canada, dévoilées ce matin, pour le savoir.

Un texte de Michel Marsolais

Le produit intérieur brut (PIB) reste l'indicateur de référence privilégié pour mesurer la vitalité d'une économie. C'est un calcul fourre-tout complexe qui mesure la valeur de la richesse produite dans une année. On y inclut autant les biens et les services produits que les revenus de placements. Il existe plusieurs méthodes de calcul.

Ces données revêtent une importance particulière en campagne électorale. Si les données de Statistique Canada indiquaient un deuxième trimestre de recul, il s'agirait de la seconde récession enregistrée par le gouvernement Harper.

Explorez le graphique ci-dessous pour comprendre quand le Canada a connu des récessions.

Pour consulter cette infographie sur votre appareil mobile, cliquez ici

L'ensemble de l'économie va-t-il bien?

Attaqué sur son bilan économique, le premier ministre sortant, Stephen Harper, estime que 82 % de l'économie se porte bien. Si l'on fait abstraction du pétrole et des matières premières, deux secteurs touchés notamment par le ralentissement économique en Chine.

Pour l'instant, en 2015, les secteurs du tourisme, de la restauration et du commerce en gros sont en légère progression, mais plusieurs autres indicateurs restent négatifs. Le recul des matières premières nuit ainsi à tout le secteur minier, actif un peu partout au pays.

Pour plusieurs économistes, la récession imminente pourrait rester limitée à certains secteurs, dont celui du pétrole. Les provinces productrices, soit l'Alberta, la Saskatchewan et Terre-Neuve, devraient donc être principalement touchées.

Les défis du secteur manufacturier

Des provinces comme le Québec voient également leur PIB décroître, notamment en raison du recul de la production manufacturière.

« Ce secteur n'a pas encore profité de la baisse du dollar canadien », pense Yvon Fauvel. La baisse de la demande d'équipements dans le secteur de l'énergie touche d'ailleurs le secteur manufacturier.

Certains secteurs manufacturiers, comme les équipementiers aérospatiaux, continuent par contre d'enregistrer une progression des ventes.

120 % de croissance en 24 ans

Au Canada, le PIB affiche une croissance d'environ 3 %, exception faite de 2009 où l'économie a subi un recul. Dans le dernier quart de siècle, le PIB a gagné 120 %.

En 2014, le PIB était de 44 085 $ par habitant.

Les analystes sont divisés sur la tendance que prendra le PIB pour la seconde moitié de 2015.

Plus d'articles

Commentaires